• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Accident de saut à l'élastique du viaduc de Souleuvre : “pendant 2 à 3 minutes, les gens l'ont cru mort”

Viaduc de la Souleuvre
Viaduc de la Souleuvre

C'est un accident rarissime qui s'est produit dimanche dernier au viaduc de la Souleuvre. Après un saut effectué à 61 mètres de hauteur, l'élastique a cédé à quelques mètres de l'eau. David Vimont s'en est sorti avec des blessures légères alors qu'autour de lui, tout le monde imaginait le pire.

Par L.A.

Lorsque l'accident de saut à l'élastique s'est produit, dimanche 25 août, Stéphanie était à une vingtaine de mètres de la zone d'impact, sur une aire de pique-nique. Avec sa famille, elle a entendu "un claquement effarant" . "Ma soeur s'est mise à pleurer" explique-t-elle, "on était dans un état de sidération. Pendant 2 à 3 minutes, les gens l'ont cru mort". 

C'est un accident rarissime qui s'est produit dans ce haut lieu du saut à l'élastique qui dénombre 270 000 sauts à son actif. 

Je me souviens encore du bruit de l'élastique et des petits morceaux qui voletaient comme un nuage de poussière. C'était un choc collectif, il y avait des gens qui criaient.


"Pour moi c'est un miracle", ajoute Stéphanie, "je comprends qu'il porte plainte". Tout comme le jeune homme de 29 ans, blessé dimanche, elle a le sentiment que l'organisateur minimisait l'incident.

"J'ai des contusions et des hématomes au niveau du visage, de la machoire, de la tempe et de l'oeil ainsi qu'une entorse à la cheville. J'ai 8 jour d'ITT, pour commencer" nous a expliqué David Vimont. Gérant d'un bar-brasserie dans la commune de Saint-Arnoult, il indique qu'il compte porter plainte pour se couvrir, en cas de séquelles.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus