Candidats législatives 2024. En campagne électorale, Élisabeth Borne se questionne : "Pourquoi les gens ne ressentent pas ce qu'on a fait ? "

L'ancienne Première ministre élue en 2022 dans la circonscription de Vire retrouvera Noé Gauchard, le jeune candidat de la France Insoumise qui l'avait contrainte à un ballotage très serré. Cette année, il lui faut aussi endiguer la montée du Rassemblement national.

La députée Renaissance de la 6e circonscription du Calvados arrive tout sourire sur le marché de Vire aux côtés de son suppléant Freddy Sertin, ce vendredi 14 juin 2024.

Un commerçant douche l'atmosphère : "Vous l'avez bien cherché ! Les gens ont un ras-le-bol et à force de cumuler... Les politiciens de tous les bords, tous, vous l'avez bien cherché".

Élisabeth Borne encaisse, souriante. Elle tente d'argumenter : "On s'attaque à des sujets compliqués et qui viennent de loin, comme la désindustrialisation. Cela fait des décennies qu'on a perdu des emplois. Réindustrialiser demande du temps".

Son interlocuteur n'en démord pas : "Je vous le redis, vous l'avez bien cherché".

"On a supprimé des impôts"

L'ancienne Première ministre s'est montrée relativement discrète depuis qu'elle a quitté Matignon au mois de février. Elle a sans doute eu le temps de réfléchir à l'ingratitude de la fonction.

Gouverner est décidément un art difficile et sur le marché de Vire, Élisabeth Borne laisse poindre un certain désarroi : "Est-ce que vous vous rendez compte qu'on dépense 65 milliards d'euros de plus qu'en 2017 pour la santé ? Est-ce que les gens le voient ? "

durée de la vidéo : 00h00mn29s
Elisabeth Borne sur le marché de Vire le 14 juin ©France Télévisions

La députée s'interroge ouvertement : "Pourquoi les gens ne ressentent pas ce qu'on a fait ? On a baissé les cotisations sociales pour qu'il y ait un meilleur revenu au SMIC. On a augmenté la prime d'activité, égrène-t-elle. On a supprimé des impôts. On investit dans le très haut débit en zone rurale. On développe les Maisons France Services. On a dépensé beaucoup d'argent pour aider les entreprises et les salariés durant la crise du Covid. Tout le monde a un peu oublié".

La gauche veut une revanche

Son adversaire du second tour en 2022 trépigne. Noé Gauchard semble avoir hâte de lui apporter la contradiction dans cette campagne électorale imprévue. "Nous sommes prêts. À dire vrai, nous sommes prêts depuis deux ans puisqu’on a toujours été présents dans la circonscription, davantage que la députée, cingle le candidat du Nouveau Front Populaire. Depuis qu'elle est revenue à l'Assemblée en février, elle n'est pas resplendissante".

Noé Gauchard (LFI) se présente avec sa suppléante Annie Bihel (PS) dans une élection qui aura un petit air de revanche. "On va essayer de montrer qu'elle n'a pas été à la hauteur et on veut aussi bloquer l'ascension du Rassemblement National."

Lors des élections européennes du 9 juin, selon un décompte effectué par Le Monde, le RN est arrivé largement en tête dans la circonscription avec 34% des suffrages. Le parti de Marine Le Pen devrait investir Nicolas Calbrix qui n'a pas pu être joint, malgré nos sollicitations.

Elle ne les désigne pas nommément, mais Élisabeth Borne cible déjà ses adversaires. "Ceux qui promettent la retraite à 60 ans se fichent de la tête du monde pour le dire poliment", explique-t-elle à un électeur.

Devant le micro de France 3 Normandie, elle ajoute : "Il y en a qui promettent des solutions magiques. D'autres vendent du rêve, mais ça se termine souvent en cauchemar".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité