CARTE. Législatives 2024. LFI, PS, Ecolos, Communistes : quel parti représentera Nouveau Front Populaire dans votre circonscription

Le Nouveau Front Populaire s'est mis d'accord sur le découpage des circonscriptions selon les couleurs politiques qui le composent, dans la nuit du 13 au 14 juin. Insoumis, socialiste, écolo ou communiste : découvrez de quelle mouvance politique est le candidat investi dans votre circonscription.

Après plusieurs jours de tractations, les membres du Nouveau Front Populaire ont réussi à s'accorder sur la répartition des circonscriptions. Sur l'ensemble de la France, le grand rassemblement de gauche censé faire barrage à la vague du Rassemblement National a investi 229 candidats pour la France Insoumise, 175 pour le Parti Socialiste, 92 pour les écologistes et 50 pour le Parti Communiste.

En Normandie, une majorité de candidats socialistes

Dans notre région, la proportion n'est pas tout à fait la même qu'au niveau national. Ainsi, 13 circonscriptions sur 28 reviennent aux socialistes, avec une palme pour l'Orne qui aura uniquement des candidats PS dans ses trois territoires.

La France Insoumise n'aura que six candidats sur l'ensemble de la Normandie, dont Alma Dufour, seule députée sortante du parti fondé par Jean-Luc Mélenchon. Les communistes ont obtenu cinq investitures tandis que les Ecologistes doivent se contenter de quatre circonscriptions. 

Les sortants privilégiés, des revanches et des surprises

En 2022, la Nupes avait envoyé neuf députés à l'Assemblée Nationale. Il s'agissait des socialistes Anna Pic, Chantal Jourdan, Arthur Delaporte, Gérard Leseul et Philippe Brun ; des communistes Sébastien Jumel, Hubert Wulfranc et Jean-Paul Lecoq ; et de l'Insoumise Alma Dufour. Tous ont été réinvestis par le Nouveau Front Populaire pour tenter de poursuivre leur mission.

Certains candidats passés près de la victoire reviennent aussi à la charge. C'est le cas de Noé Gauchard (LFI) face à Élisabeth Borne dans la 6e circonscription du Calvados. Ce sera peut-être le cas d'Emma Fourreau (LFI), à Caen, même si la candidature du maire Joël Bruneau lui offre apparemment moins de marge de manœuvre qu'il y a deux ans contre Fabrice Le Vigoureux, qui ne se représente pas.

En revanche, surprise dans la première circonscription de Seine-Maritime. Alors qu'il n'avait perdu que de 66 voix face à Damien Adam, l'insoumis Maxime Da Silva n'a pas été investi... pour laisser la place à Florence Hérouin-Léautey (Parti socialiste), adjointe au maire de Rouen, en charge de la petite enfance.

Nicolas Mayer-Rossignol, maire de Rouen et président de la Métropole Rouen Normandie, est son suppléant.

 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité