Une bombe de 500 kilos datant de la seconde guerre mondiale sera déterrée pour être désamorcée, mardi 20 février, dans un champ de Tessy-Bocage, dans la Manche. Dans un rayon de 800 mètres, plusieurs dizaines d'habitants devront être évacuées.

Opération délicate au hameau de La-Chapelle-sur-Vire, entre les communes voisines de Tessy-Bocage et Condé-sur-Vire, dans la Manche. Mardi 20 février, une bombe de la Seconde guerre mondiale y sera déterrée pour être désamorcée, indique la préfecture.

Des routes fermées à la circulation

Le déminage "nécessite l’évacuation d’une zone d’un rayon de 800 mètres", informe aussi la préfecture. Aussi, quelque 90 résidents de Tessy-Bocage et Condé-sur-Vire devront déguerpir le temps de l'opération, entre 8h et 17h.

Les routes départementales D159 et la D452 seront fermées à la circulation à hauteur de Tessy-Bocage et Condé-sur-Vire le temps de l’opération.

453 kilos d'explosifs

L'engin explosif, de 453 kilos, a été découvert initialement en juillet 2023 dans le fleuve de la Vire, qui longe les deux communes. "La bombe était là certainement depuis le Débarquement", en 1944, évoque Michel Richard, le maire de Tessy-Bocage. Celle-ci avait été aperçue suite au retrait de barrages sur la Vire, qui avait drastiquement fait baisser le niveau de l'eau.

Lire aussi : L'OTAN fait exploser 850 kilos de mines de guerre le long des côtes françaises

La préfecture a alors décidé de "la faire enterrer dans un champ" voisin, raconte l'édile de Tessy-Bocage. Pour une plus grande sécurisation, l'engin explosif sera déterré et définitivement désamorcé ce mardi. 

Les habitants des lieux, prévenus en amont par leurs mairies, sont sereins. "Je n'ai pas bien peur, et de toute façon, je serai parti au travail", lance Yves Ozouf, résident de Tessy-Bocage qui a été sommé de quitter les lieux.

En 2017, un précédent désamorçage à Condé-sur-Vire s'était passé dans des conditions similaires, sans incident à la clé.