Quatre navires des pays de l'OTAN ont mené une opération de déminage dans la Manche et la mer du Nord, entre le 5 et le 15 février, pour désarmer des mines des deux guerres mondiales. En 2023, 252 engins explosifs ont été neutralisés dans cette zone.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

De l'agitation au large des côtes normandes. Entre le 5 e 15 février, quatre navires des pays de l'OTAN ont mené une opération de déminage dans la Manche et la mer du Nord, pour désarmer des mines des deux guerres mondiales.

850 kilos d'équivalent TNT ont été neutralisés, informe le ministère des Armées. L'opération a nécessité de faire détoner en mer des engins explosifs immergés. "Les fonds marins de cet espace maritime sont (...) caractérisés par la présence significative d’engins explosifs issus des deux derniers conflits mondiaux (bombes, obus concrétionnés, mines de fond). C’est donc un enjeu de sécurité maritime que de procéder à la recherche et à la neutralisation de ces dangers", communique, jeudi 15 février, le ministère des Armées.

"Maîtriser les fonds marins"

L'opération, dirigée par la marine allemande, a rassemblé quatre pavillons, de quatre nations différentes : la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et l'Estonie. "Les exercices et opérations maritimes interalliés (...) permettent de consolider les compétences et partager les connaissances entre les nations alliées", énonce le ministère des Armées, qui ajoute : "La réalisation de ce type de mission dans des sites stratégiques pour les routes maritimes, comme la baie de Seine permet de s’entraîner mais également de maîtriser les fonds marins en s’assurant qu’aucune action malveillante n’y soit conduite".

Les pavillons de l'opération ont pu être aperçus au large du port de Cherbourg-en-Cotentin, dans la Manche.

Des opérations de recherche d'explosif et de déminage du genre sont menées par l'OTAN chaque année dans la Manche et la mer du Nord. En mai dernier, pour cette raison, des explosions avaient déjà retenti au large de Cherbourg.

En 2023, 252 engins explosifs ont été neutralisés dans cette zone, pour de près de 12 tonnes d’équivalent TNT, indique le ministère des Armées.