Russie, SNU, sous-marins : ce qu'il faut retenir de la visite d'Emmanuel Macron à Cherbourg pour ses vœux aux Armées

Le président de la République, Emmanuel Macron, s'est rendu à Cherbourg-en-Cotentin, ce vendredi 19 janvier, pour présenter ses vœux aux armées, depuis la base navale. Il en a profité pour visiter les CMN et échanger avec la jeunesse.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Emmanuel Macron a choisi la pointe du Cotentin pour ses vœux aux Armées. Le chef de l'Etat s'est d'abord rendu sur le site des Constructions mécaniques de Normandie (CMN), où il a échangé avec des salariés et des apprentis de l'entreprise. Il a ensuite déjeuné en compagnie de jeunes Manchois participant au Service national universel (SNU) avant de s'adresser aux militaires dans l'après-midi depuis la base navale de Cherbourg. 

Revivez la journée du Président de la République à Cherbourg

17h15. Le Président de la République quitte Cherbourg, après avoir passé près de 6 heures sur place, à la rencontre des forces armées mais aussi de la jeunesse en formation et des salariés des Constructions mécaniques de Normandie. 

16h50. Le Président de la République poursuit ses rencontres à Cherbourg, avec notamment les jeunes en formation. Emmanuel Macron a discuté avec Valentine, 18 ans, une élève du tout nouveau BTS "propulsion navale nucléaire et radioprotection" de l'école atomique de Cherbourg. 

16h10.  Fin du discours de vœux d'Emmanuel Macron aux Armées. Le Président de la République a évoqué l'engagement de la France en Ukraine, en Afrique, la crise israélo-palestinienne, les tensions dans la zone indo-pacifique.

Il s'est aussi épanché sur la sécurité en France : "Ici à Cherbourg on sait bien ce que la sécurité de nos approches signifie. Ici plus que partout en métropole vous êtes confrontés aux sauvetages de la vie en mer. Ce que vous faites est essentiel, les missions que vous réalisez ont une importance aiguë". 

Emmanuel Macron a détaillé les moyens et les équipements qui seront mis à disposition des armées dans le cadre de la loi de programmation militaire 2024-2030 : "Rien qu’ici à Cherbourg, cela signifie des moyens hauturiers renouvelés, avec la livraison d’un patrouilleur, d’un bâtiment de base de plongeurs démineurs et de deux patrouilleurs de gendarmerie". Le Président a ajouté que 200 millions d'euros seront prévus pour les infrastructures devant accueillir ces nouveaux bateaux, mais aussi de nouvelles installations d'entraînement pour les fusiliers marins, ainsi qu'un nouveau centre de formation à la sécurité.

"Nous mettrons aussi à la hauteur l’outil industriel qui assure le contrôle de la construction et le démantèlement des sous-marins nucléaires" a assuré le Président de la République, avant d'évoquer les équipements au plan national, parmi lesquels le nouveau sous-marin d'attaque "Tourville" construit par Naval Group.  

Emmanuel Macron a évoqué succinctement les préparatifs des 80 ans de la libération, avant d'adresser ses vœux et d'entonner la Marseillaise avec tous les militaires présents. 

15h50. Le Président de la République a dû interrompre son discours quelques instants, le temps d'évacuer une jeune militaire placée derrière lui et qui a fait un malaise. 

15h35. Le Président de la République adresse ses vœux aux Armées depuis la base navale de Cherbourg-en-Cotentin. Emmanuel Macron parle des engagements des forces armées et de leurs perspectives, et donne ses orientations aux personnels du ministère des Armées et aux industriels qui les équipent  "Je suis là pour saluer votre engagement" a dit le Président de la République. 

12h30. Emmanuel Macron assiste à la cérémonie de lever des couleurs en présence de jeunes de la Manche participant au Service national universel, des cadets de la gendarmerie et de jeunes sapeurs-pompiers, avant de partager un déjeuner avec eux. Le Président doit rencontrer des élèves de l'école atomique de Cherbourg-en-Cotentin cet après-midi.  

durée de la vidéo : 00h01mn00s
Résumé de la matinée d'Emmanuel Macron aux CMN de Cherbourg Kanwaljit Singh ©France Télévisions

12h10. "Je crois beaucoup dans l'alternance comme dans l'apprentissage" assure Emmanuel Macron aux jeunes en contrat aux CMN (Constructions Mécaniques de Normandie), avant de faire une photo de groupe avec eux. "C'est une bonnne façon de continuer à se qualifier, tout en ayant une expérience dans l'entreprise" poursuit le Président de la République.  

11h45. Emmanuel Macron visite la nef d'assemblage des navires des CMN (Constructions Mécaniques de Normandie). Coiffé d'un casque des CMN, le Président de la République pose des questions aux employés du chantier naval, installé à Cherbourg-en-Cotentin depuis 1946. 

11h30. Emmanuel Macron arrive sur le site des Constructions Mécaniques de Normandie. Le Président de la République, accompagné par le ministre des armées Sébastien Lecornu, est accueilli par les élus de la Manche devant le site du chantier naval cherbourgeois. 

10h30. Manifestation devant Naval Group : Environ 250 manifestants de l'intersyndicale se sont rassemblés devant l'Arsenal de la Marine avec des revendications multiples sur les salaires, le pouvoir d'achat, ou encore le féminisme. 

durée de la vidéo : 00h01mn28s
Environ 250 manifestants à Cherbourg en marge de la visite d'Emmanuel Macron pour ses vœux aux Armées Reportage Florent Turpin et Stéphanie Lemaire ©France Télévisions

Bienvenue dans le live de la visite d'Emmanuel Macron à Cherbourg. Le président de la République se rend à la base navale pour présenter ses vœux aux Armées.