César : Papicha, Pile poil , qui sont lauréats en Normandie ?

A l'issue de la 45ème cérémonie des César, les ambassadeurs normands sont repartis avec trois statuettes. Le film Papicha, produit entre autres par le cherbourgeois, Patrick André remporte deux prix. L'équipe de Pile Poil a été sacrée pour son court-métrage. 

L'équipe du film "Papicha" de Mounia Meddour, avec les producteurs Patrick André, Xavier Gens, Grégoire Gensollen (de droite à gauche)
L'équipe du film "Papicha" de Mounia Meddour, avec les producteurs Patrick André, Xavier Gens, Grégoire Gensollen (de droite à gauche) © Bertrand GUAY / AFP
C'est une belle victoire pour l'équipe de Papicha, qui réalise un carton plein. Nommé deux fois, le film repart avec deux césar, celui du meilleur film et de la révélation féminine.

C'est d'autant plus savoureux que la compétition était serrée et de très bonne tenue. Dans la catégorie premier film, Papicha jouait au coude à coude avec "Les Misérables" (César du meilleur film), avec "le chant du loup", "Atlantique" (Grand prix au festival de Cannes) et "Au nom de la Terre" (qui a fait un carton au box office).
 
Papicha a mis en lumière une actrice très prometteuse, Lyna Khoudri, primée dans la catégorie révélation féminine. Là aussi, le choix n'était pas simple. Face à elle, se trouvait la caennaise Nina Meurisse, qui avait défendu une belle partition dans le film "Camille". D'ailleurs, toutes deux incarnent des personnages forts, qui se battent pour la liberté en pleine guerre. 

 
Lyna Khoudri et Mounia Meddour, lauréates d'un César pour Papicha
Lyna Khoudri et Mounia Meddour, lauréates d'un César pour Papicha © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Lors de la cérémonie, la réalisatrice Mounia Meddour a tenu à faire monter sur scène toute l'équipe du film, qui s'est "fait en famille", dit-elle. Pendant 7 ans, elle et son mari Xavier Gens ont bataillé pour faire vivre à l'écran ce récit, en partie autobiographique.

Un sujet sensible, une premier film, des actrices peu connues, à priori, c'était peu engageant pour un producteur mais heureusement certains, comme le cherbourgeois Patrick André, veulent y croire et donnent leur chance à ces films d'auteurs, engagés et bouillonnants comme Papicha.

Patrick André avait commencé à se faire un nom dans ce métier en co-produisant "Mustang", en 2015, film d'auteur.e sur des jeunes femmes déterminées en Turquie. Ce premier film de Deniz Gamze Ergüven avait remporté quatre César. 

Ce producteur a raison de se fier à son instinct et aux rencontres car là encore, Papicha frappe fort en totalisant 40 prix et près de 300 000 entrées. Hier soir, "c'était la consécration", dit-il, pour lui et ses partenaires : Xavier Gens et Grégoire Gensollen.

Xavier Gens, producteur de Papicha :

Quand on a décidé de lancer le film, on est parti sans financement. On s'est dit "faut le faire" et là c'est formidable ce qui nous arrive


Rencontre à l'issue de la cérémonie  
Pauline Latrouitte, Sabine Gorny et Arrantxa Belderrain
 
Rencontre avec l'équipe de papicha césar 2020

Patrick André espère poursuivre l'aventure en produisant le prochain film de Mounia Meddour. Très sollicitée aux Etats-Unis, pour intégrer de grosses productions, la réalisatrice reste les pieds sur sa terre natale et prépare un deuxième long, où il sera question de l'Algérie.

Quant à Lyna Khoudri, l'étoile a vite été repérée et s'est envolée sur le plateau de Wes Anderson avec qui elle a tourné "The French Dispatch" qui sortira en août prochain. 

Le portrait que nous avions consacré à Patrick André. Il produit en ce moment le prochain film de Marc Dugain "Eugénie Grandet".
Reportage de Pauline Latrouitte, Mathieu Bellinghen et Gwenaëlle Louis et Bruno Munch
  

Le César du meilleur court métrage, soutenu par la région Normandie


Le César du meilleur court-métrage a été attribué à "Pile Poil", un court métrage réalisé par Lauriane Escaffe et Yvonnick Muller.
 
Les réalisateurs Yvonnick Muller et Lauriane Escaffre, lauréat du César du meilleur court métrage "Pile Poil"
Les réalisateurs Yvonnick Muller et Lauriane Escaffre, lauréat du César du meilleur court métrage "Pile Poil" © Bertrand GUAY / AFP

Ce film de 21 minutes a été soutenu entre autres par la région Normandie et il a été tourné à Rouen et Oissel. Il met en scène un très bon acteur de la région, Grégory Gatebois.
 

Pile poil raconte l'histoire d'Elodie, qui passe, dans trois jours, l’épreuve d’épilation de son CAP d’esthéticienne. Son père, boucher, aimerait bien qu’elle l’aide davantage à la boutique.

Mais pour l’instant, Élodie a autre chose en tête : elle doit trouver un modèle. Un modèle avec des poils pour passer son examen.

Pour voir le film
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture