Un champion tire sa révérence : après vingt ans au service du cyclo-cross, Julien Roussel met un terme à sa carrière

Julien Roussel sur le ligne d'arrivée du championnat de France de cyclo-cross disputé le 12 janvier 2020 à Flamanville (Manche) / © France Télévisions
Julien Roussel sur le ligne d'arrivée du championnat de France de cyclo-cross disputé le 12 janvier 2020 à Flamanville (Manche) / © France Télévisions

Le coureur ornais raccrochera son vélo à la fin de l'hiver. À 38 ans, Julien Roussel a participé à son dernier championnat de France ce week-end à Flamanville. Sur la ligne d'arrivée, le public l'a gratifié d'une formidable ovation.

Par Pierre-Marie Puaud

La semaine dernière, il avait pris quelques jours de congés pour arriver en forme à Flamanville. Julien Roussel travaille dans un supermarché à Falaise depuis bientôt dix ans. Il sacrifie deux à trois semaines de vacances chaque hiver pour le cyclo-cross. "Lorsqu'une manche de coupe de France est disputée loin, je prends des jours pour pouvoir arriver la veille ou l'avant-veille". Très souvent, le retour s'effectue dans la nuit du dimanche au lundi.
 
Julien Roussel avec sa femme et ses proches sur la ligen d'arrivée du championnat de France de cyclo-cross à Flamanville / © Pierre-Marie Puaud / France Télévisions
Julien Roussel avec sa femme et ses proches sur la ligen d'arrivée du championnat de France de cyclo-cross à Flamanville / © Pierre-Marie Puaud / France Télévisions


À la fin de l'hiver, Julien Roussel mettra un terme à sa carrière. Ce n'est pas faute d'avoir toujours l'envie. "Depuis quelques temps, j'ai délaissé la saison sur route. J'ai une famille, et puis il y a le travail. Je sens que j'ai moins de puissance en hiver sur les cyclo-cross. Et face à des professionnels, c'est plus difficile d'être performant". Pour terminer en beauté, il a soigneusement préparé son dernier championnat de France : "je n'en ai pas manqué un seul depuis mon année de cadet en 1997 !"
 

Julien Roussel, quinze titres de champion de Normandie au palmarès


Le cyclo-cross, il est tombé dedans quand il était tout petit, en suivant son père, le dimanche. Avant cette ultime grande compétition, Julien Roussel a reçu une équipe du magazine C Sports pour évoquer cette passion d'enfance qui l'a emmené au plus haut niveau.

 
Reportage de Pierre-Marie Puaud, Cyril Duponchel et Fabrice Lefeuvre.


À Flamanville, Julien Roussel a souffert. Difficile de rivaliser avec les professionnels sur un circuit presque sec, très roulant, avec peu de dénivelé. "Mes meilleurs résultats, je les ai obtenus dans des bourbiers, quand il faut courir en portant le vélo, et lorsqu'il y a beaucoup de dévers.." Il a franchi la ligne en 23e position, ovationné par le public. "C'était le dernier. Maintenant, je vais passer à autre chose". Ce lundi matin, à 6h30, il avait repris le travail au supermarché.
 


 

Un jubilé pour finir en beauté

Julien Roussel donne rendez-vous à ceux qui l'ont accompagné tout au long de sa carrière pour un ultime tour de piste, chez lui, à Vimoutiers. Le cyclo-cross du jubilé sera organisé le 8 février par le Vélo-Club de La ferté-Macé.

Sur le même sujet

Les + Lus