Confinement 2. "Les clients doivent être raisonnables et ne pas acheter en trop grosse quantité"

Pour ne pas connaître à nouveau les rayons de fruits et légumes vides, François Musillo, grossiste de fruits et légumes bios, anticipe. Comme lors du premier confinement, les magasins d'alimentation sont d'ores et déjà assaillis, au premier jour du reconfinement.
Comme pendant le premier confinement, les clients se ruent sur les produits alimentaires. Les stocks de fruits et légumes sont surveillés de prêts.
Comme pendant le premier confinement, les clients se ruent sur les produits alimentaires. Les stocks de fruits et légumes sont surveillés de prêts. © France 3 Normandie.
Entre son ordinateur et son téléphone, François Musillo, gérant de Presto'Bio, grossiste de fruits et légumes bios sur Rouen (Seine-Maritime), est sur tous les fronts. Il anticipe l'afflux de commandes auprès de ses fournisseurs. Et il a bien raison.

Depuis l'annonce du reconfinement, mercredi 28 octobre, ses commandes ont augmenté de 50% à 70 %. 

Le temps de cuisiner, l'envie de bien manger, de prendre soin de soi, la peur de manquer, la fermeture des restaurants... Comme lors du premier confinement, les Français achètent davantage de produits alimentaires comme les fruits et légumes car ils prévoient de passer davantage de temps à cuisiner.
 

Rester raisonnables

Comme lors du premier confinement, Presto'Bio travaille sept jours sur sept pour répondre aux demandes des consommateurs.​

On vend un produit qui pousse dans la nature donc il faut aussi que les gens soient raisonnables et n'achètent pas beaucoup en même temps. La chance que l'on a en ce moment, c'est qu'on a moins de produits fragiles.Les agrumes et les pommes sont des produits qui se conservent mieux.On double nos commandes chez nos producteurs."  

François Musillo, gérant de Presto'Bio.

Deux fois plus de clients

Côté magasin, c'est la même chose. La Biocoop reçoit deux fois plus de clients depuis la prise de parole d'Emmanuel Macron.
"Cela ressemble beaucoup au premier confinement, observe Guillaume Martin, gérant "Biocoop". Les clients achètent surtout des produits comme la farine et oeufs, des fruits et légumes."

Reportage de Maxime Fourrier, Patrice Cornily et Alban Vian :
Fruits et légumes...ils veillent aux stocks
Guillaume Martin assure pouvoir répondre aux demandes des clients : " Tous les rayons sont achalandés", assure-t-il.

Malgré cette période difficile, le gérant se félicite au moins du retour des clients vers les produits biologiques et non-transformés. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société consommation économie