Confinement 2 : cohue sans raison dans les zones commerciales et chez les coiffeurs

A peine croyable, de longues files de voitures se créent depuis mercredi soir aux abords des zones commerciales. Partout, une foule de tous les âges se précipite dans les magasins, et chacun a une "bonne excuse !"
On pourrait se croire le week-end avant Noël, mais non, c'est juste avant le reconfinement, ce 29 ocotbre 2020, près de la zone commerciale de Cora à Rots, dans le Calvados
On pourrait se croire le week-end avant Noël, mais non, c'est juste avant le reconfinement, ce 29 ocotbre 2020, près de la zone commerciale de Cora à Rots, dans le Calvados © Amandine Pinault/ FranceTélévisions
L'expérience du premier confinement aurait pu ramener à la raison bien des consommateurs : pourquoi se précipiter et s'entasser dans les magasins quelques heures avant le début du reconfinement: on sait que les magasins de première nécessité resteront ouverts ! Le président de la République l'a lui-même précisé dans son allocution. 

"Moi j'ai des chaussures à acheter pour les enfants mais j'ai fait 35 minutes de bouchon pour atteindre le parking", explique une maman alors qu'un papa, précise :"Moi c'est l'anniversaire de ma fille dans quelques jours et je voulais lui prendre un cadeau dans le magasin de sport de la zone commerciale, c'était prévu. Quand j'ai vu dans quel bouchon je m'engageais, tant qu'à faire j'ai aussi fait mes courses, voilà !"
Bref chacun a sa bonne excuse. On voit aussi en ville, des plus jeunes qui viennent livrer de gros sacs de courses à des personnes âgées, probablement de la famille. Chacun a ses priorités et l'intensité du trafic dans une agglomération comme Caen, ce matin, témoigne d'une activité générale hors norme.

Le spectre d'un monde qui s'arrête semble angoisser bon nombre d'entre-nous.
 

"Ne rejouons pas mars 2020"

Un supermarché de Cherbourg en appelle à la raison et implore de ne pas mettre en danger le personnel et les clients en s'entassant dans les allées de supermarchés. Il y a du stock pour les semaines à venir et ils continuerons à être livrés. 

"Ne rejouons pas mars 2020! Depuis hier, nous avons une très forte affluence dans notre centre E.Leclerc et nos Drives. Nous observons malheureusement une nouvelle fois des comportements d'achats irrationnels qui n'ont pas lieu d'exister. Nous tenons à rappeler que l'ensemble des équipes sont mobilisés et que nous continuons à être livrés quotidiennement", explique un supermarché de l'agglomération de cherbourg sur les réseaux sociaux. 

Donc ne cédons pas à la panique. Ne créons pas les ruptures. Ne surchargeons pas les équipes de la grande distribution.

Centre Leclerc de Querqueville

 

INFORMATIONS : Mesures renforcées Chers clients, Afin d'accompagner les décisions du gouvernement, et de faciliter...

Publiée par E.Leclerc Querqueville sur Jeudi 29 octobre 2020
 

Couvre-feu à 21H, les coiffeurs doivent arrêter à 20H30

Chez les coiffeurs, le téléphone sonne en discontinue depuis hier et les rendez-vous s'empilent jusqu'à la deadline.
 
Du monde à quelques heures du dernier couvre-feu avant le reconfinement mais les distances de sécurité sont respectées
Du monde à quelques heures du dernier couvre-feu avant le reconfinement mais les distances de sécurité sont respectées © JY Gélébart/Francetélévisions
Avant que tout ne s'arrête et une nouvelle longue période de chômage technique, les coiffeurs auront vécu deux jours de folie. Les rendez-vous s'empilent, le téléphone ne cesse de sonner et des clients se rajoutent à l'improviste, au mépris des mesures barrières, avant de se faire refouler. 

Vous pouvez prendre rendez-vous jusqu'à ce soir 23H? ce sera nocturne? En fait, c'est impossible car le couvre-feu tient toujours et il commence à 21Heures. Les coiffeurs stoppent donc les rendez-vous vers 20H30.
Pour beaucoup, être bien coiffé semble donc entrer dans les besoins de première nécessité. On l'avait déjà constaté lors du déconfinement de mai dernier. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 société consommation économie