Confinement : la SNCF réduit le nombre de trains entre la Normandie et Paris

Conséquence de la limitation des déplacements, la région de Normandie et la SNCF ont décidé d'adapter le plan de transport des trains NOMAD du 5 au 10 novembre 2020
 

Entrée du tunnel est de la gare de Rouen (vers Paris)
Entrée du tunnel est de la gare de Rouen (vers Paris) © Richard Plumet / France Télévisions
En application des mesures gouvernementales prises pour limiter la pandémie, le conseil régional de Normandie et la SNCF ont décidé de modifier la circulation des trains entre la Normandie et Paris.  

L’ensemble des lignes normandes continuera à être desservi et les horaires seront adaptés aux déplacements scolaires et à ceux des salariés  qui ne peuvent télétravailler.

Moins de voyageurs 

Réalisée en début de semaine, une opération de comptage et d'observation du trafic voyageurs, en gares et  à bord des trains, a montré une baisse significative de la fréquentation.

La SNCF  a alors, à partir de ce constat et du suivi des réservations, pris la décision d’adapter le  plan de transport avec une attention particulière sur les circulations en heures de  pointe (de 7h à 9h et de 17h à 20 h)

Moins de trains 

Pour les  principaux axes reliant la Normandie à Paris voici les changements :

- 5 allers  Cherbourg-Caen-Paris et 5 retours  Paris-Caen-Cherbourg

- 9  allers dont 4 directs entre  Caen et  Paris et  11 retours  Paris-Caen,  dont 5 directs

- 2 allers-retours  Trouville/Deauville-Paris et  1  Paris-Trouville/Deauville supplémentaire le vendredi 6 novembre 2020

-  6 allers-retours  Le Havre – Rouen – Paris

- 17 allers dont 6 directs  Rouen – Paris et  16 retours  dont 6 directs  Paris-Rouen

-  2 allers-retours Granville-Paris

► Les fiches horaires de ces trains sont disponibles sur le site ter.sncf.com

Ce plan de transport adapté est mis en place depuis le  jeudi 5 novembre  et sera appliqué jusqu’ au mardi 10 novembre 2020 (hors weekend)
Il pourra être adapté en fonction des observations qui seront réalisées dans les prochains jours.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports sncf transports en commun