Coronavirus : les agences de voyage débordées par les touristes bloqués à des milliers de kilomètres

Les annulations de vol se multiplient jour après jour / © Le Pictorium/Maxppp
Les annulations de vol se multiplient jour après jour / © Le Pictorium/Maxppp

Ils sont au bout du monde et n'ont aucun moyen de rentrer chez eux. En Normandie, les agences de voyage s'organisent pour rapatrier les touristes. Et la situation est loin d'être simple...

Par Maxime Fourrier

"Les ambassades ne nous aident vraiment pas", s'énerve Valérie Barbier, voyagiste à Caen. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, estime qu'au moins 130.000 français bloqués à l'étranger veulent revenir sur le sol français. Seulement, les compagnies aériennes multiplient, tous les jours, les annulations et reports de vol. 

L'objectif est de faire rentrer tous les Français au pays
Jean-Yves Le Drian

"Je suis en attente avec Air France depuis 3 heures, personne ne répond"

Valérie Barbier est lien étroit avec chacun de ses clients. Le 19 mars, elle a réussi à régler la situation de deux de ses clientes en vacances sur une petite ile du Cap-Vert. "Au milieu de l'Atlantique, leur tour opérateur a trouvé une solution pour les rapatrier sur la plus grande des iles et les transférer vers l'aéroport de Praia", explique la professionnelle du voyage. C'était pourtant mal parti pour les deux jeunes vacancières : les liaisons maritimes et aériennes avaient été stoppées pour relier les iles du Cap-Vert. Un avion venu, à vide, de France avait même été contraint de faire demi-tour. Les autorités locales ont refusé l'atterrissage.
 

"Je n'ai aucune nouvelles d'eux. Leur vol a été annulé", raconte Valérie Barbier. Deux de ses clients sont bloqués au Vietnam après que les vols de Vietnam Airlines aient été annulés leur liaison vers Paris. "La compagnie ne répond plus au téléphone, mais ce n'est pas la seule, explique Valérie [...] Je suis en attente avec Air France depuis trois heures et personne ne répond." Elle ne peut plus réserver de billets d'avion avec les logiciels professionnels, tout est bloqué.
En Amérique du Sud, deux autres voyageurs sont bloqués à Asunción au Paraguay. "J'ai contacté l'ambassade de France sur place qui m'a dit qu'ils prenaient le relai." Le lendemain, la voyagiste reçoit un message de ses deux clients : "Ils avaient une facture de téléphone de 200€ parce que l'ambassade au Paraguay leur a demandé de téléphoner au Brésil pour faire avancer leur dossier !". Résultat : on leur propose un retour depuis le Brésil avec 4800€ à leur charge alors que Valérie leur avait promis un surplus de "seulement" de 964€.

Dans l'agence de voyage, les employés font des journées doubles pour trouver des solutions. "Hier, j'ai commencé ma journée à 4h30 et fini à 23h", souffle Valérie Barbier. Il lui reste au moins 20 voyageurs pour lesquels, elle n'a toujours pas trouvé de solution de rapatriement. 

"Tout est annulé au moins jusqu'au 30 avril"


Marine est agent de voyage à Yvetot. "La première chose à faire pour les touristes bloqués est de joindre l'ambassade ou le consulat sur place", explique la jeune femme. Il est également conseiller de s'inscrire sur le fil d'ariane pour obtenir toutes les dernières informations. Dans son agence, on organise le retour d'une dizaine de voyageurs depuis Agadir et Marrakech : "l'avion devait atterir ce matin. La majorité des clients comprend la situation et les difficultés qui sont les nôtres. D'autres sont très en colère". Marine doit maintenant gérer les dossiers de tous les voyages à venir : "Ils sont tous annulés jusqu'au 30 avril".
 
Fil d'Ariane sur le site du ministère des Affaires étrangères / © DR
Fil d'Ariane sur le site du ministère des Affaires étrangères / © DR

Sur le même sujet

Les + Lus