Coronavirus en Normandie : les pêcheurs à la ligne peuvent-ils pratiquer leur loisir préféré ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
Pêche aux carnassiers
Pêche aux carnassiers © Stéphane L'Hôte – Archives / France Télévisions

Au lendemain du premier tour des élections municipales, et depuis les interdictions de déplacement, de nombreux Normands se demandent s'ils peuvent aller au bord de l'eau pour pêcher
 

Ce n'est pas la question la plus grave, ni la plus préoccupante en cette période morose d'épidémie de Coronavirus, de confinement, d'interdictions diverses et de gestes "barrière" à respecter.
Mais elle mérite quand même d'être posée : peut-on aller pêcher à la ligne ? Ne souriez pas. Pour les mordus de la canne, les passionnés des carnassiers, les as de la mouche, ne plus aller au bord de l'eau avec son attirail et son pliant est un crève-cœur !

► Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur le Coronavirus en Normandie
 


Alors, interdite ou autorisée la pêche de loisirs ?

Claude Roustan, le président de la FNPF (Fédération nationale pour la pêche en France) a reçu tellement de demandes de ses adhérents pêcheurs qui voulaient savoir s'ils pouvaient continuer à exercer leur activité de pêche de loisir pendant cette période de confinement, qu'il a été obligé de répondre en publiant ce mercredi 18 mars  un communiqué officiel.

Une sorte de réponse de Normand  :
La Fédération nationale pour la pêche en France et ses Fédérations affiliées n'ont pas la compétence d'interdire ou d'autoriser la pêche en pareilles circonstances.
Seuls les pouvoirs publics compétents le peuvent.
Dans le cadre de la pandémie en cours, par décret du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements, le Gouvernement a sérieusement réduit et encadré la liberté de se déplacer, le tout avec une verbalisation possible pour les contrevenants.
Ce décret prévoit en son article premier, 5° que seuls les Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l'activité physique individuelle des personnes ...sont autorisés.
Par conséquent, l'activité de pêche doit être suspendue dès lors qu'elle ne rentre pas dans ce cadre.

Cette mesure est, en l'état, applicable jusqu'au 31 mars.


En résumé, seul un pêcheur, muni de la fameuse attestation et qui habite à proximité immédiate d'un cours d'eau, et qui ne reste pas trop longtemps à pratiquer l'exercice physique qui consiste à lancer l'hameçon accroché au bout de la ligne (sans rester assis ?)  semble rentrer dans le cadre des dérogations à l'interdiction de déplacement entrée en vigueur hier midi.  


Attention aux contrôles !

Reste à savoir comment les gendarmes, lors des contrôles, vont estimer si la distance entre le domicile et le cours d'eau est suffisante,  si l'exercice physique est réel, et si le temps passé (un "certain temps" ?) est raisonnablement "bref" ?

En conclusion,  respectons les règle du confinement, car le mot d'ordre est clair "Restez chez vous !"

A suivre…
 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.