Dans le Cotentin, la tempête Atiyah fait des heureux !

Le championnat de France de windsurf joue les prolongations ce lundi 9 décembre à Urville-Nacqueville. Le fort coup de vent qui sévit dans la Manche ravit les organisateurs de la compétition.

C'est un début de semaine décoiffant. La tempête Atiyah, qui sévit au-dessus de l'Irlande, a soufflé jusqu'aux côtes du nord-ouest de la France et notamment dans la Manche avec des pointes, dans la nuit de dimanche à lundi, de 134 km/h à Granville, ou 126 km/h à Saint-Vaast-la-Hougue. Le département est d'ailleurs toujours placé en vigilance jaune pour vents forts et risque de submersion marine jusqu'en milieu d'après-midi. Avant la prochaine alerte prévue jeudi prochain, selon Météo-France.
 

Un temps à ne pas sortir le nez dehors, donc, et encore moins à prendre la mer. Il y en a pourtant ce lundi qui se sont rués sur l'occasion. Dans le Cotentin, la commune d'Urville-Nacqueville accueillait ce weekend le championat de France de windsurf. Le premier Normand, le Cherbourgeois Alex Grand-Guillot s'est classé à la cinquième place (la première revient au Guadeloupéen Antoine Martin). Ce lundi, les comptétiteurs jouent les prolongations. Juste pour le plaisir.
 

"Il y a eu beaucoup de vent hier (dimanche) mais un vent onshore, orienté un peu trop ouest et on n'avait pas les images suffisamment spectaculaires qu'on voulait donner de la région", explique Sébastien Pagnier, directeur du pôle nautique de La Hague, "On voulait vraiment montrer que dans la région il y a de quoi faire quand il y a des tempêtes. " Et les photographes ont eu l'embarras du choix avec un véritable festival de figures toutes plus acrobatiques les unes que les autres réalisées par les champions ce lundi matin devant leurs objectifs.

 
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité