• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Youn Sun Nah : la grâce et le talent à Jazz sous les pommiers

La chanteuse coréenne Youn Sun Nah, l'une des têtes d'affiches de l'édition 2017 du festival Jazz sous les pommiers / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normande
La chanteuse coréenne Youn Sun Nah, l'une des têtes d'affiches de l'édition 2017 du festival Jazz sous les pommiers / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normande

La chanteuse coréenne retrouve Coutances, une ville avec laquelle elle entretient une relation particulière. Youn Sun Nah doit y donner les deux premiers concerts de sa nouvelle tournée, ce jeudi 25 mai tout d'abord, puis le samedi 28 mai. Elle nous a confié son émotion , et son trac...

Par Pierre-Marie Puaud

Youn Sun Nah rencontre les journalistes dans la salle de répétition au festival Jazz sous les pommiers, le 23 mai 2017 / © Pierre-Marie Puaud / France 3normandie
Youn Sun Nah rencontre les journalistes dans la salle de répétition au festival Jazz sous les pommiers, le 23 mai 2017 / © Pierre-Marie Puaud / France 3normandie

Le rendez-vous a été fixé à l'espace musical, un ancien cinéma transformé en salle de répétition. Ses musiciens, des pointures américaines pas franchement impressionnables, s'accordent une pause au soleil, quelque part dans la ville. Devant les journalistes, Youn Sun Nah ne cherche même pas à dissimuler ses tourments. "J'ai pris deux années sabbatiques en famille, pour couper, et réfléchir à de nouveaux sons. J'ai rencontré ces musiciens à New-York. Nous avons enregistré le nouvel album au mois de novembre. Mais je ne les avais pas revus depuis. On n'a jamais joué ensemble sur scène. Je suis très inquiète."


Youn Sun Nah : "à Coutances, j'ai l'impression d'être à la maison"




"Coutances, c'est très particulier pour moi. C'est un peu comme une famille" explique Youn Sun Nah. La chanteuse se souvient, y être venue pour la première fois en 2006. "Peu de gens me connaissaient. Un groupe avec une chanteuse coréenne... Le festival a pris un risque. J'ai apprécié le geste !" Elle est ensuite revenue en 2011, puis l'année dernière dans le cadre d'une création de la trompettiste Airelle Besson.

"Denis Le Bas (directeur de Jazz sous les pommier, NDLR) est un ami.  Au début, il y a 11 ans, c'était pour moi Monsieur le directeur. C'est devenu comme un frère. Il donne beaucoup de possibilités. Je lui ai donc demandé si je pouvais faire mon premier concert ici. Il a accepté".

Youn Sun Nah dans la salle de répétition de Jazz sous les pommiers / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie
Youn Sun Nah dans la salle de répétition de Jazz sous les pommiers / © Pierre-Marie Puaud / France 3 Normandie


Le public ne semble pas fâché à l'idée de ces retrouvailles : les deux concerts programmés dans la grande salle Marcel Hélie affichaient complet avant même l'ouverture du festival. Youn Sun Nah partira ensuite en tournée pour défendre son nouvel album sorti il y a quelques jours. Elle va chanter dans toute l'Europe, au Canada et aux Etats-Unis. Coutances aura donné le ton.


 

Youn Sun Nah, extrait du concert donné en 2011 à Jazz sous les pommiers


 


Le nouvel album de Youn Sun Nah est sorti le 19 mai. En voici un aperçu.


 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus