COVID-19. Début août, les chiffres sont toujours en hausse en Normandie

Dans son dernier point de situation, l'Agence régionale de santé de Normandie annonce que le taux d'incidence continue de progresser sur le territoire et notamment dans les département du Calvados et de la Seine-Maritime.
© MAXPPP

Le virus circule toujours en Normandie et les chiffres sont en hausse, c'est ce que précise l'ARS-Normandie dans son dernier point de situation épidémiologique en date du 4 août 2021.

Une hausse de + 15,8% en une semaine du taux d'incidence régional confirme la progression observée depuis plus d’un mois. Ce taux atteint 117,72 cas pour 100.000 habitants soit plus de deux fois le seuil d’alerte (50 pour 100 000 habitants).

© Service communication ARS-Normandie

L'ARS Normandie indique que cette hausse concerne les cinq départements normands mais que : « La région continue de présenter des disparités entre les départements, le Calvados restant le département le plus fortement impacté avec un taux d’incidence y dépassant 200 cas pour 100 000 habitants (214,62) tandis que les autres départements présentent des taux sensiblement plus faibles bien qu’une vigilance soit maintenue pour les départements de l’Eure et de la Seine-Maritime, leurs taux approchant les 100 ».

En détail :

Le dépistage 

Entre le 25 et le 31 juillet, le nombre de personnes testées a augmenté de manière significative pour atteindre 125 266 (contre 107 405 personnes la semaine précédente). Le taux de positivité est resté constant à 3,1 % et 3 889 personnes ont présenté un résultat positif. Les départements du Calvados et de la Seine-Maritime sont les 2 départements les plus touchés avec des niveaux  élevés de cas positifs supérieurs à 1 000. L’Agence régionale de santé ajoute que : « Le dépistage reste l’une des meilleures armes pour lutter contre la propagation du virus. Se faire tester est essentiel, y compris pour les personnes asymptomatiques, afin de casser le plus rapidement possible les chaînes de contamination, en permettant le repérage précoce des cas Covid+ et leur mise à l’abri, tout en limitant les risques de transmission ».

En plus de l’offre pérenne de dépistage proposée par les laboratoires et les professionnels de santé (pharmacies et infirmiers), des opérations ponctuelles de dépistage sont organisées sur tout le territoire (à retrouver sur le site Internet de l’ARS : Coronavirus COVID-19 : où se faire tester en Normandie ? | Agence régionale de santé Normandie (sante.fr).

Vaccination : cap des 4 millions d'injections

Le cap des 4 millions d'injections réalisées a été franchi dans la région, avec au 1er août 2 274 591  primo-injections et 1 898 112 personnes bénéficiant d’une vaccination complète soit au total 4 009 459 injections effectuées.

Au 25 juillet (source : Si vaccin Covid - ameli.fr), 62,8 % des Normands ont reçu au moins une dose (France : 59,3%) et 52,2% Normands sont complètement vaccinés (France : 49,4%). La Normandie fortement mobilisée se positionne toujours à la 2ème place des régions en termes de primo-injections et de vaccination complète.

© Service communication ARS-Normandie
© Service communication ARS-Normandie

Des centres de vaccination mobiles et éphémères proposent une offre plus élargie sur le territoire notamment dans le Calvados dans le cadre de l'opération "aller-vers" pour être au plus près des habitants mais aussi des touristes de passage sur le territoire.

Trouvez les détails et listes de lieux de vaccination par départements sur le site normandie.ars.santé.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19