Covid-19 : le taux d'incidence repart la hausse en Normandie, le Calvados et l'Eure au-dessus du seuil d'alerte

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM
L'ARS Normandie organise des opérations éphémères dans les bassins de vie marqués par des taux d’incidence élevés, afin de casser au plus tôt les chaînes de transmission du virus.
L'ARS Normandie organise des opérations éphémères dans les bassins de vie marqués par des taux d’incidence élevés, afin de casser au plus tôt les chaînes de transmission du virus. © AFP

La situation épidémiologique se dégrade en Normandie. Après une phase de stabilisation, le taux d'incidence est de nouveau en hausse. Deux départements sont même repassés au-dessus du seuil d'alerte.

La semaine dernière, l'Organisation Mondiale de la Santé s'alarmait du rythme "très préoccupant" de transmission de la Covid-19. Nos voisins allemands enregistrent un taux d'incidence qui n'a jamais été aussi élevé depuis le début de la crise sanitaire. L'OMS craint 500.000 morts supplémentaires en Europe d'ici février si le rythme ne baisse pas.

Les chiffres publiés ce mercredi 10 novembre par l'Agence Régionale de Santé montrent une dégradation de la situation épidémiologique en Normandie avec un taux d'incidence de nouveau en hausse de plus de 25% après une phase de stabilisation (45,71 contre 35,72 la semaine dernière).

L'Eure et le Calvados au-dessus du seuil d'alerte, l'Orne tout proche

Cette tendance à la hausse est enregistrée dans tous les départements normands. Mais elle est plus élevée dans l'Orne (45,3%) et dans le Calvados (38,7%). Ce dernier département, tout comme l'Eure, repasse au-dessus du seuil d'alerte (fixé à 50 cas pour 100 000). L'Orne en est tout proche :

  • taux d'incidence dans le Calvados : 55,97
  • taux d'incidence dans l'Eure : 53,61
  • taux d'incidence dans la Manche : 34
  • taux d'incidence dans l'Orne : 49,8
  • taux d'incidence dans la Seine-Maritime : 39,9

Parallèlement, l'activité hospitalière liée à la Covid-19 enregistre elle aussi une hausse. Au 8 novembre, 341 personnes étaient hospitalisées (dont 37 sont en réanimation) contre 321 la semaine précédente. 

Quelles conséquences pour l'Eure et le Calvados ?

Pour l'heure aucune nouvelle restriction n'est mise en place dans dans l'Eure et Calvados. Une jauge de 75% pourrait s'appliquer dans ceratins établissements recevant du public (établissements sportifs couverts, salles de spectacle, salles de jeux). Mais comme nous l'indique la préfecture du Calvados, il faut, au préalable, que le seuil de 50 cas pour 100 000 habitants soit dépassé pendant cinq jours d'affilée et que le décret du 1er juin soit modifié pour y inclure les départements concernés dans la "zone de circulation élevée de l'épidémie".

Vaccination à domicile pour les plus de 80 ans

Sur le front de la vaccination, la Normandie figure toujours parmi les meilleurs élèves. Elle est la troisième région métropolitaine la plus vaccinée avec 91,3% de la population éligible primo-injectée et 89,9% de la population éligible pleinement vaccinée. La campagne d'injection d'une troisième dose a débuté il y a quelques semaines pour les personnes les plus vulnérables (+ de 65 ans et comorbidités). Ce mardi, lors de son allocution télévisée, le président de la République a annoncé que ce rappel sera obligatoire pour prolonger la validité du pass sanitaire à partir du 15 décembre. A cette date, "le pass sanitaire sera désactivé pour les personnes de plus de 65 ans qui ont réalisé leur deuxième dose il y a plus de six mois et cinq semaines et n'ont pas fait leur rappel", a précisé ce mercredi matin Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement. Le rappel vaccinal (troisième dose) devrait être ouvert aux personnes de 50 à 64 ans au mois de décembre. 

Pour l'instant, 188.518 rappels ont été administrés en Normandie. Un motif de satisfaction pour l'ARS, mais "il faut amplifier encore la dynamique". Une campagne de vaccination à domicile pour les plus de 80 ans a été lancée dans chaque département. Les personnes concernées peuvent contacter le 0800 730 957 (appel gratuit).

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.