Covid-19 et situation sanitaire au 10 novembre en Normandie : "le pic est devant nous"

L'Agence régionale de santé de Normandie prévient la population, ce mardi 10 novembre 2020 : la situation est plus préoccupante qu'elle ne l'était au printemps. Le nombre d'hospitalisations va continuer à augmenter dans les prochaines semaines car "le pic est devant nous", rapporte l'ARS.
Photo d'illustration- Le nombre de personnes placées en réanimation augmente chaque jour
Photo d'illustration- Le nombre de personnes placées en réanimation augmente chaque jour © Yves SALVAT/Maxppp
"La situation est plus préoccupante qu'elle ne l'était au printemps". L'Agence régionale de santé de Normandie a tenu, ce mardi 10 novembre 2020, une conférence de presse pour faire le point sur la situation sanitaire dans la région.

Le constat est clair : le nombre d'hospitalisations va continuer à augmenter dans les prochaines semaines. Le bilan humain est déjà lourd : plus de 400 personnes sont décédées du covid-19 dans la région depuis le début de la deuxième vague. "Nous sommes déjà presque aux deux tiers des décès que nous avons connus lors de la première vague, constate le directeur de l'ARS en Normandie, Thomas Deroche. Et le pic est à venir ! Il est donc indispensable que cette vague soit contenue et qu'on ne reparte pas à la hausse".
 
Des études montrent que le pic de la seconde vague, s'il ne peut être situé précisément dans le temps, devrait arriver à la mi-novembre. Le risque : une surcharge des hôpitaux et notamment des lits en service de réanimation. 

Contrairement à la première vague, les services hospitaliers se sont organisés pour recevoir un afflux de patients, estime l'ARS. 110 lits supplémentaires ont été créés entre les deux vagues pour pouvoir y faire face.  

Une baisse rassurante ? 

Dans la région, le taux d'incidence est en légère baisse. Au cours des 7 derniers jours, la Normandie compte 323 cas positifs pour 100 000 habitants. La semaine précédente, ils étaient 328.  

Mais ce léger "tassement" est à relativiser estime le directeur adjoint du SAMU de Rouen, Cédric Damm. "Attention aux raccourcis. La baisse du taux d'incidence ne veut pas dire qu'il y a moins de patients hospitalisés", avertit-il. La situation sur le terrain le montre, relate-t-il. Ses équipes transportent aujourd'hui quatre fois plus de malades avec des symptômes du coronavirus qu'ils ne le faisaient à la fin du mois d'août. 

Un constat partagé par le directeur de l'ARS en Normandie qui rapporte qu'une baisse similaire avait été observée lors de la première vague. Elle avait été suivie, tout de suite après, par une nouvelle hausse importante du taux d'incidence. 

Au total, les derniers chiffres font état de 1339 personnes positives dans la région, dont 169 en réanimation. 

Pas que chez les personnes âgées

Cédric Damm, directeur adjoint du SAMU de Rouen, estime à 40% le nombre de patients covid de moins de 65 ans qui ont des symptômes respiratoires.
 

On parle beaucoup des personnes âgées mais il n'y a pas qu'elles qui risquent des complications. C'est très important de le rappeler car certains se croient à l’abri.

Cédric Damm, directeur adjoint du SAMU de Rouen


Les personnes âgées, notamment dans les EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), bénéficient "d'une attention particulière", affirme le directeur régional de l'ARS. Ce mardi 10 novembre 2020, la Normandie compte 182 foyers épidémiques, dont 90 dans les EHPAD
 

Continuer les soins pour tous les malades

Comme à l'hôpital, la médecine de ville fait son maximum pour ne pas renoncer aux soins des patients qui souffrent de maladies chroniques. Le président de l'Union des médecins libéraux de Normandie, Antoine Leveneur porte ce message. "Ils doivent savoir qu’on est là pour eux. 20 millions de patients souffrent de pathologies chroniques en France. Il ne faut pas hésiter à prendre contact avec nous. Ces patients ne doivent pas être exposés à une perte de chance dans le suivi de leur pathologie."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société