Covid-19 : le virus circule davantage en Normandie

Dans son dernier bulletin épidémiologique, l’Agence Régionale de Santé note une dégradation de la situation dans notre région. Le taux d'incidence est en augmentation. 1903 personnes ont perdu la vie à cause du Covid-19 dans la région Normandie depuis le début de la pandémie.

C'est un test qui peut crisper mais le moment est vite passé
C'est un test qui peut crisper mais le moment est vite passé © B. Belamri/France Télévisions

Au lendemain du déconfinement, l'Agence Régionale de Santé annonce que la situation se stabilise dans les hôpitaux mais que le taux d'incidence continue d'augmenter dans la région. L'augmentation concerne tous les départements à l'exception du département de l'Eure. C'est dans l'Orne que la situation est la plus préoccupante. L'ARS appelle à la plus grande prudence à l'approche des fêtes de fin d'année. 

"La saison hivernale est propice à la circulation du virus et à sa transmission. L'épidémie reste très active et pèse sur le système de santé"

Agence Régionale de Santé de Normandie

Point épidémiologique du 15 décembre
Point épidémiologique du 15 décembre © Agence Régionale de Santé

Le seuil d'alerte en augmentation

Dans la région, le taux d'incidence continue d'augmenter pour atteindre 90,18 (contre 81,22 le 11 décembre). "La saison hivernale est propice à la circulation du virus et à sa transmission. L'épidémie reste très active et pèse sur le système de santé", souligne l'ARS. Après une période de baisse, le nombre de patients hospitalisés se stabilise depuis quelques jours avec 1052 personnes à l'hôpital à cause du Covid-19 (contre 1071 le 11 décembre), dont 84 en service de réanimation. 

En Normandie, 55.606 personnes ont été testées au Covid-19 la semaine dernière. Parmi elles, 2979 sont positives. L'agence rappelle que les tests sont essentiels pour casser les chaines de contaminations. Qu'ils soient PCR ou antigéniques, ils sont intégralement remboursés et réalisables sans ordonnances. Dans ce contexte, une campagne de test de grande ampleur a débuté dans la métropole du Havre. Elle durera jusqu'au 19 décembre. 

Sur la première journée du 14 décembre, 2941 tests ont été réalisés, six fois plus qu'une journée habituelle sur le territoire de la baie de Seine. Parmi les personnes venues se faire dépister, 43 se sont révélées positives au coronavirus. 

"La stratégie 'Tester - Alerter - Protéger' et la participation de chacun à ce dispositif sont les conditions indispensables à la réussite de la levée progressive des mesures de confinement, qui reste conditionnée à la maîtrise effective des contaminations" rappelle l'agence. 

Dans la région, 83 clusters sont en cours d'investigation, la plupart ayant été identifiés dans les EHPAD. Depuis le début de l'épidémie, 1903 personnes sont décédées à cause du Covid-19 en Normandie, dont 1221 depuis le 1er septembre.

Les conseils pour passer des fêtes à moindre risque

Les fêtes de fin d'années constituent un risque de multiplication des cas de Covid-19. En effet, les familles vont se retrouver durant de longs repas. Nombres de convives auront voyagé sur des distances plus ou moins importantes et en provenance de territoires plus ou moins touchés par le coronavirus. L'ARS Normandie donne donc quelques conseils pour passer des fêtes en toute sécurité : 

1-Réflechir à son plan de table et à la façon de faire le service :

Evitez de mélanger jeunes et personnes plus âgées ou à risque. On peut aussi prévoir un peu plus d'espace entre les convives selon leur risque face à la maladie. Si cela est possible, on peut préférer un repas non assis à la même table, servi à l'assiette.

2-Porter le masque le plus souvent possible : 

On enlèvera le masque pour manger. Mais on n'hésitera pas à le remettre dès que possible par exemple pour des moments de conversation ou d'ouverture de cadeau. Même si les distances de sécurité sont respectées, les risques que les convives se croisent, même brièvement restent importants.

3-Aérer les pièces : 

Les espaces confinés sont propices à la dissémination des virus. On ouvrira donc régulièrement les fenêtres pour renouveler l'air. 

4-Se laver les mains très souvent :

La consigne ne change pas, notamment en cuisine et au service. Ne pas hésiter à disposer du gel hydro alcoolique dans plusieurs endroits.

5-Se faire tester dès qu'on a le moindre doute et se mettre à l'isolement en attendant le résultat :

En temps de fêtes, le message ne change pas : on s’isole et on prévient les personnes avec lesquelles on a été en contact. Par ailleurs, l'Agence régionale de santé de Normandie ne conseille pas le test systématique avant Noël. Il n'apporte aucune garantie que l'on ne contractera pas le virus dans les heures et jours qui suivent.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société