[Culture à domicile] Frédéric Aubin, trompettiste : le confinement d’un "self-made-man" normand

Frédéric Aubin est un musicien éclectique qui pratique avec autant de plaisir et d’aisance la musique classique, baroque, le jazz et les musiques actuelles. Après un mois à domicile, il se livre sur son confinement.
 

Frédéric Aubin, trompettiste
Frédéric Aubin, trompettiste © AS Films Prod
France 3 Normandie vous propose dans "Culture à domicile" de découvrir des artistes normands à travers des vidéos de leur travail en situation de "confinement". Car même en cette période particulière, les artistes ne s'arrêtent pas de créer.

Frédéric Aubin entame son apprentissage musical au conservatoire de Rouen où il ressort diplômé en écriture, en formation musicale et en jazz. Elève de trompette de Francis Donadini, il obtient plusieurs prix de concours nationaux (1er prix de la fondation Léopold Bellan et 2ème prix de l’UFAM) et se perfectionne à l’Ecole Normale de Musique de Paris avec Pascal Vigneron, ainsi qu’au conservatoire d’Amiens avec Eric Aubier. 

On peut l’entendre en récital classique avec piano ou orgue, dans des clubs de jazz (Fred Aubin Quartet) ou sur les plus grandes scènes de variétés françaises (Olympia, Cigale, Elysée-Montmartre...) et à l'international (Canada, Russie, Allemagne, Suisse, Belgique…) avec le groupe La Maison Tellier (7 albums de 2006 à 2019).

En 2020, il enregistre avec la pianiste Jordane Avril, un album consacré au compositeur contemporain américain Eric Ewazen. De plus, il réalise et joue les arrangements de cuivres sur l'album "Love" de Julien Doré, et conduit ses arrangements de cordes pour Hindi Zahra.

Depuis quelques semaines, le trompettiste se préparait à réaliser plusieurs tournées en France et à l’étranger avec le groupe La Maison Tellier ainsi qu’avec Jordane Avril pour réaliser la promotion de leur dernier album hommage à Eric Ewazen. Répétitions, séances studio et enregistrements ainsi que de nombreuses représentations ont été annulés à cause de la crise sanitaire du Covid-19.
 

De quelle façon vous adaptez-vous au confinement ? 

Sagement installé dans sa maison à la campagne, Frédéric Aubin se voit comme « privilégié » en bénéficiant d’espace. Cette tranquillité lui permet de percevoir les choses sous leur meilleur angle :

Le confinement provoque une autre manière de diffuser la musique et de toucher le public en réalisant des vidéos en solo ou en multicam. Beaucoup de gens sont demandeurs de quelques minutes de distraction derrière leur écran. En effet, nous bénéficions d’une interactivité plus forte qu’à l’habitude. Les gens ont besoin de retrouver cette sensation du « live » à travers les réseaux comme si ils étaient en concert.
Frédéric Aubin, trompettiste 

C'est pourquoi, Frédéric Aubin post sur les réseaux sociaux pour garder le lien avec son public comme ici avec The nearness of you, la célèbre chanson du compositeur Hoagy Carmichael...
ou encore avec Morning Music, un extrait du compositeur David Sampson : 
 Il fait en sorte de conserver un maximum d’échanges avec ses paires à travers des répétitions en ligne afin que cette période ne soit pas totalement perdue.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : envie d'évasion santé société musique culture portrait