Dday : au-delà de la crise sanitaire, les commémorations du 77ème anniversaire du Débarquement ont bien lieu

Certes, il n'y a pas la foule des grandes années, mais l'hommage aux soldats tombés le 6 juin 44 et pendant la bataille de Normandie a bien lieu. Quelques familles et vétérans ont fait le voyage malgré tout. Le mémorial britannique ouvre enfin et de même de nouveaux musées sont créés.

L'hommage au commando Kieffer 77 ans après, à Hermanville-sur-mer
L'hommage au commando Kieffer 77 ans après, à Hermanville-sur-mer © France Télévisions

Le 6 juin1944, près de 160 000 soldats alliés, dont 73 000 américains, débarquaient sur les plages de Normandie. 77 ans après, ces héros qui se sont battus pour défendre notre liberté sont toujours honorés. Un devoir de mémoire qui est ancré en Normandie et qui est respecté, malgré la crise sanitaire.

 Dès l'aube ce 6 juin, au pied du cimetière américain de Colleville-sur-mer, un hommage était rendu sur les plages d'Omaha Beach, des fleurs jetées à la mer dans le silence et le recueillement.

Des cérémonies ont débuté dès le 5 juin, réunissant du monde du côté de Ouistreham et Bénouville.

"Reconnaissance éternelle"

Même le Président Emmanuel Macron a rendu hommage au 177 français du commando Kieffer ce dimanche matin sur les réseaux sociaux, Léon Gautier de Ouistreham (14), est le dernier survivant âgé aujourd'hui de 98 ans. Le président l'avait rencontré pour le 75ème anniversaire du débarquement, en 2019.

Léon Gautier, accompagnée de sa fille et en fauteuil a participé aux différentes cérémonies du secteur de Sword Beach, où il a débarqué.

Depuis le mois d'avril 2021, Léon Gautier est le dernier survivant des "Français du débarquement".

 

Des vétérans américains étaient dans la Manche ce 6 juin, comme Carver Mc Griff, l'un des seuls présents cette année :

Carver MC Griff en Normandie malgré l'âge et le Covid

Les résistants éxécutés à Caen en représailles

Un hommage en parallèle mais qui a toute son importance : près de 80 personnes sont mortes fusillées à la maison d'arrêt de Caen le 6 juin 44, en représailles du débarquement en train de se jouer à quelques kilomètres sur les plages du Calvados et de la Manche. 

Du côté de Bernières-sur-Mer, Courseulles-sur mer, en zone Juno Beach (canadiens), les cérémonies ont rassemblé également de petits comités :

Les défilés ont la toujours la côte, pour revoir de près les véhicules et costumes d'époque

De beaux parachutages, au dessus du Mont-Saint-Michel :

La patrouille de France a survolé Arromanches et Ver-sur-Mer ce 6 juin, en début d'après-midi : de nombreux curieux ont admiré le spectacle depuis les falaises et la plage

De nouveaux musées ou lieux de mémoire en 2021

Le cinéma circulaire d'Arromanches a fait peau neuve après une rénovation et un nouveau film diffusé sur son écran à 360°

 

Suivi même outre-manche par la BBC: l'ouverture du premier mémorial anglais, situé à Ver-sur-Mer avec une vue exceptionnelle sur la lande et les vestiges du port artificiel d'Arromanches. 

Les 22 442 soldats britanniques tombés lors du Débarquement n’avaient pas de mémorial en leur honneur sur les plages de Normandie, c'est chose faite, "un oubli" réparé. 

Une cérémonie d’ouverture a officialisé son ouverture, une grande inauguration est prévue en 2022. Le gouvernement britannique a débloqué 27 millions de livres pour ce mémorial et des milliers de bienfaiteurs privés ont participéau financement.

La cérémonie au son de la cornemuse :

Au son de la cornemuse

Le premier musée consacré à l'aéronautique vient d'ouvrir du côté de l'aéroport de Carpiquet, dans l'ancienne zone militaire de Koenig, à Bretteville-sur-Odon, tout près de Caen. Un immense hangar ayant servi aux nazis pendant la guerre y abrite des pièces authentiques, avec une particularité : l'immersion dans un B17, par exemple. "C'est dingue de s'imaginer 6 heures la-dedans", lance un visiteur les yeux écarquillés en ressortant de la cabine qui offre sa vue imprenable. 

Dday wings muséum : de nouvelles éxpériences à vivre près de Caen

Se refusant d'entrer dans la polémique des "attractions" et des vive réactions que ça sucite chez les partisans d'un tourisme de mémoire sans spectacle, le musée  affirme faire découvrir avant tout des pièces authentiques et des expériences sensorielles. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débarquement dday culture histoire les commémorations du dday