Décharge sauvage dans la Manche : la nature a repris ses droits à Lingreville

Lingreville avant/après: 12 000 tonnes de déchets ont été retirés
Lingreville avant/après: 12 000 tonnes de déchets ont été retirés

La décharge de Lingreville dans la Manche n'est plus qu'un mauvais souvenir. La nature a pu enfin reprendre ses droits grâce aux importants travaux engagés depuis novembre par le Conservatoire du littoral.

Par CM/RM

C'est la nature elle même qui a rappelé qu'elle était souillée. Dans le havre de la Vanlée, sur la côte ouest du Cotentin, la mer a mis au jour un ancien dépotoir qui avait été enfoui sous le sable. Pas quelques sacs poubelle ici ou à mais près de 12 000 tonnes de détritus jonchant le sable, dont une bonne partie de déchets ménagers. Un sacré furoncle sur ce site naturel classé Natura 2000.

La décharge était pourtant loin d'être inconnue, notamment des anciens qui se souvenaient de son surnom : la Samaritaine (puisqu'on y trouve tout....). Mais à l'époque, plus de 30 ans en arrière, elle se trouvait dans les terres, derrière la dune. Avec l'érosion du littoral, le dépotoir s'est retrouvé sur la plage, recouvert de sable. Avant que de récentes grandes marées ne le découvre.

En novembre dernier,  un important chantier a donc été lancé pour permetre à la nature de reprendre ses droits. Plusieurs entreprises ont été mobilisées et supervisées par l'EPF - l'Etablissement Public Foncier de Normandie, pour déblayer les 4000 m3 de déchets. Beaucoup de monde, donc, mais aussi beaucoup d'argent : 1,5 millions d'euros.


Ce vaste chantier est désormais terminé. Le processus de renaturation est en cours. "Le sable vole avec le vent qui le pousse jusqu'ici et les ganivelles viennent capter ce sable donc potentiellement, idéalement, on pourrait voir arriver un cordon dunaire tel qu'on l'observe sur une côte sauvage non remaniée", explique Philippe Burgevin, du  Conservatoire du littoral.



Reportage de Rémi Mauger et Joël Hamard

Décharge sauvage dans la Manche: la nature a reprise ses droits à Lingreville
Intervenants:
Régis Leymarie, délégué adjoint Conservatoire du littoral Normandie
Philippe Burgevin, Conservatoire du littoral côte ouest Cotentin

A lire aussi

Sur le même sujet

Opération de l'endométriose à Rouen

Les + Lus