• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dieppe capitale de l'aviron de mer

Depuis ce Mercredi, la ville de Dieppe accueille les championnats de France d'aviron de mer. 80 clubs sont représentés par 760 rameurs qui vont s'affronter lors de plusieurs épreuves qui leur permettront peut-être de glaner l'un des vingt-six titres nationaux en jeu. 

Par Gregory Archiapati

Ils viennent de partout en France. De Cassis à Monaco en passant par Lorient, Saint-Nazaire ou encore Arcachon. D'autres n'ont pas hésité à faire 10 000 kilomètres depuis la Réunion et la Martinique. Tous ont le même objectif: devenir champion de France d'aviron de mer.

Un championnat organisé conjointement par la Fédération Française d'aviron et le Cercle Nautique Dieppois. Bénédicte Ouvry, la présidente du club depuis bientôt trente ans prend cette responsabilité à bras le corps, pour elle c'est une reconnaissance nationale.
Et pas question de ne faire qu'organiser pour les représentants dieppois. Ils seront trente à tenter de hisser au plus haut les couleurs locales.

Faire du club dieppois un spécialiste de l'aviron de mer

Une première pour le club dieppois qui découvre depuis quelques mois seulement l'aviron de mer. Lui qui performe régulièrement dans les compétitions nationales d'aviron de rivière et qui a sorti de ses rangs les anciens champions du monde Dorian Mortelette et Jean-Baptiste Macquet.

Un écran géant pour suivre au mieux les courses

Pour cette compétition, les rameurs en solos, par deux ou quatre vont devoir parcourir 6000 mètres dont 2 kilomètres au large. Et pour suivre au mieux les épreuves, un écran géant sera installé au sein du village. Un village où sont installées de nombreuses animations pour les petits et les grands (stand de tir à l'arc, terrain de beach tennis, panneau de basket etc...).

Et pour fnir ces 5 jours de fête de l'aviron en beauté, une compétition de Beach Rowing aura lieu Dimanche, mélange de course à pied et d’aviron. En plein essor cette discipline pourrait se retrouver aux Jeux Olympiques de Paris en 2024, peut-être pas en compétition officielle mais en tant que discipline découverte. A Dieppe l’enjeu sera de taille puisque cette compétition permettra de désigner les futures équipes qui défendront les couleurs de la France cet été aux Jeux méditerranéens organisés en Grèce au mois d'Août.
 

Sur le même sujet

Rouen port céréalier : bons chiffres 2018

Les + Lus