Cet article date de plus de 5 ans

Economie : des signes d’amélioration encore insuffisants en Haute-Normandie en 2014

Le bilan économique de l’année 2014 en Haute Normandie, dévoilé par l’INSEE, met en avant une hausse atténuée du chômage. Principalement grâce à une forte reprise de l’emploi intérimaire. Les différents secteurs économiques sont diversement impactés par la faiblesse de l'activité. 

Archive
Archive © France 3 Haute-Normandie
Dans son bilan annuel, l’INSEE voit des signes de reprise de l’activité économique encore insuffisants. Voici quelques points détaillés de cette enquête. 

La forte reprise du travail intérimaire limite la hausse du chômage 

Comme au niveau national, la région Haute-Normandie  n’a pas vu d’amélioration économique significative en 2014. La plupart des  indicateurs restent mal orientés, selon l’INSEE. 
L’emploi marchand continue de baisser (-0,6%) et le chômage augmente légèrement  (+0,1%).  La région a perdu 2500 salariés l’an passé. 11,0 % de la population active était sans emploi, fin 2014. Selon l’INSEE, la montée en puissance des dispositifs d’emplois aidés - comme les emplois d’avenir - a permis l’amélioration de la situation des jeunes sur le marché du travail.
Par ailleurs, la progression de l’intérim (+ 10,8 %) et le dynamisme des créations d’entreprises pourraient être des signes précurseurs d’une amélioration de la situation en 2015, dans un contexte international et national plus favorable. 

La construction décroche 

Après 4 années exceptionnelles, les autorisations de construire des logements (au nombre de 7 700) chutent lourdement de 30 % en 2014 (- 11 % au niveau national). 
Les ventes de logements neufs ont baissé de 10 %. Soumis à cette demande en berne et à un stock de logements surabondant, les promoteurs immobiliers ont fortement réduit les nouveaux programmes (- 64 %).

L’emploi industriel au point mort : - 1,8 %

L’emploi dans l’industrie automobile décline franchement (- 4,8 %) tandis que les effectifs reculent de 2,1 % dans le secteur des biens d’équipement comme dans celui des autres branches industrielles.

Forte hausse du travail intérimaire : +10,8 %

L’intérim soutient fortement l’emploi, il progresse vivement en Haute-Normandie (+ 10,8 %). La région crée ainsi 2 150 emplois de ce type, un dynamisme que seule la Corse surpasse (+ 36,5 %). L’année précédente, l’intérim avait également progressé mais dans une moindre mesure (+ 4,2 %).

Hors intérim, la région perd 4 600 salariés (- 1,2 %), un déficit moins élevé que l’année dernière (- 1,8 %) mais qui concerne à nouveaux tous les grands secteurs d’activité, construction en tête.

Reprise de la création de sociétés et  de l'auto-entreprenariat

Après trois années consécutives de baisse, le nombre de créations d’entreprises progresse en 2014 (6,5%), 10 769 nouvelles entreprises sont apparues. Cela représente 653 unités de plus qu’en 2013, soit une progression de 6,5 % deux fois supérieur à celui de France métropolitaine.
Majoritairement, les nouvelles entreprises sont des auto-entreprises (+9%), une sur trois des sociétés. Le secteur d’activité groupant  "commerce, transport, hébergement et restauration" enregistre également une hausse, mais modérée, des créations. Dans ce secteur, les créations de nouvelles entreprises individuelles chutent, freinant ainsi la hausse d’ensemble. Enfin, dans le secteur des services aux particuliers, le nombre de créations d’entreprises progresse peu.

Tourisme en légère hausse 

En 2014, l’hôtellerie haut-normande enregistre 2 912 000 nuitées, soit une hausse de 0,6 % par rapport à l’année précédente, grâce à une saison tardive et au retour des touristes étrangers. L'été défavorable l'a été aussi pour l'activité touristique (-3,2% de nuitées). La belle saison d'automne a permis de redresser la barre (+3,7%).  

Les agriculteurs touchés par la mauvaise météo 

La météo défavorable en 2014 a entraîné une baisse des rendements et de la qualité, ainsi qu'une baisse des cours, chez les producteurs de céréales. Les éleveurs laitiers s’en sortent mieux grâce à la forte demande mondiale, notamment chinoise. Ces tendances s’inversent cependant en fin d’année. 

Retrouvez l'ensemble de l'étude de l'INSEE en cliquant ci-dessous. 

29/05/2015_le bilan économique 2014 en Haute-Normandie



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie