Entretien avec Thierry Lepaon, missionné pour la lutte contre l'illetrisme

Thierry Lepaon, l’ancien leader de la CGT est depuis le 28 juillet dernier à la tête de l’agence de préfiguration française pour la cohésion sociale. Il a été missionné par le 1er ministre pour réfléchir à une nouvelle politique en faveur de la lutte contre l’illétrisme. Entretien

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

A l’occasion de la semaine d’action nationale contre l’illétrisme, le Caennais Thierry Lepaon a accordé un entretien à Franck Besnier. 

Une interview au cours de laquelle il évoque son combat en faveur des quelque trois millions de Français de l’hexagone et d’Outre-mer concernés par l’illétrisme.
Thierry Lepaon évoque également sa nouvelle fonction deux ans après la tempête médiatique provoquée par l’affaire de son appartement et de son bureau parisien. Selon lui, il ne s’agit pas d’un recasage politique même si il reconnait sa sympathie pour l’ancien ministre de l’économie Emmanuel Macron, « un homme de qualité qui sait écouter les gens, un ministre avec qui il a eu l’occasion de s’engueuler mais qui faisait avancer les choses ».

Pour lui, c’est «une page de 40 ans » de sa vie qui s’est tournée, il a démissionné de la CGT cet été (suite au scandale sur son train de vie). Il garde des contacts avec certains militants et refuse de se prononcer sur le travail de son successeur Philippe Martinez car il sait trop « combien il est difficile de diriger un syndicat comme la CGT ».