Eure : Le port du masque devient obligatoire dans une partie de la commune de Bernay

À compter du lundi 7 septembre et jusqu’au 1er novembre, un arrêté rend obligatoire le port du masque dans l’hyper-centre de Bernay. Cette décision fait suite à une demande de la municipalité au préfet de l’Eure, compte tenu de l’évolution de l’épidémie de covid-19.
Bernay se trouve à 1 heure et demie de Paris, au centre de la Grande Normandie
Bernay se trouve à 1 heure et demie de Paris, au centre de la Grande Normandie © B. Belamri/France Télévisions
Le port du masque devient obligatoire dans une partie du centre-ville, à partir du lundi 7 septembre et jusqu’au 1er novembre inclus de 8 h à 23 heures, a annoncé la maire de Bernay. Cette décision conjointe de la mairie et la préfecture est motivée par l’augmentation des cas dans la commune et la proximité de l’Eure avec le département de Seine-Maritime, passé officiellement en zone de circulation active du virus ce dimanche 6 septembre 2020.
 

Huit personnes testées positives à la covid-19 fin août


Cet arrêté tient compte de l’évolution du nombre de cas dans la commune, jusque-là épargnée. Fin août, huit personnes ont été testées positives à la covid-19, suite à des dépistages effectués dans les quartiers du stade et de Bourg-le-Comte. Selon l’arrêté, les zones de Bernay concernées par le port obligatoire du masque sont les suivantes : boulevards de Normandie, Sylva Lefèvre, Dubus, places de Verdun, Paul Dérou, rues Gabriel Vallée, Gaston Folloppe, des Sources, du Chanoine Porée, des Fontaines, de Rouen, Kléber Mercier depuis la face de Verdun jusqu'à son intersection avec la rue des Poilus, parvis de la gare, parking de la gare et parking sud de la gare.

Même si une petite partie de la population s’insurge contre cette décision, mieux vaut prévenir que guérir.

Marie-Lyne Vagner, maire de Bernay (Eure)


Marie-Lyne Vagner, qui « souhaite absolument éviter un cluster » a donc demandé au préfet de l’Eure, Jérôme Filippini, de prendre un arrêté portant obligation du port du masque de protection sur une partie de la commune. « Même si une petite partie de la population s’insurge contre cette décision, mieux vaut prévenir que guérir (…) nous sommes malheureusement obligés de légiférer pour empêcher une propagation du virus que nous ne saurions affronter », justifie la maire de Bernay.

Le port du masque de protection est également imposé à moins de 50 mètres des écoles et dans certaines rues de six autres communes du département de l’Eure. Les personnes qui ne le portent pas s’exposent à une contravention de 135 €.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société