Dans l’Eure, cette mairie se transforme en salon de coiffure

A Saint-Georges-du-Vièvre, Christelle coiffeuse de la commune a pu compter sur la solidarité du maire pour s’installer dans ses locaux après l’incendie de son salon.

© FTV/Eric Lombaert

Mercredi 7 avril 2021, vers 21h30 les pompiers de l’Eure interviennent dans la rue de l’église à Saint-Georges-du-Vièvre (Eure). Un incendie s’est déclaré dans les combles d’un petit immeuble. Les flammes se sont ensuite propagées à la toiture et sur le salon de coiffure de Christelle.

Christelle K. coiffeuse à Saint-Georges-du-Vièvre dans l'Eure.
Christelle K. coiffeuse à Saint-Georges-du-Vièvre dans l'Eure. © FTV /Eric Lombaert

Il n’y a pas eu de victime et l’incendie a été rapidement maitrisé cependant impossible pour Christelle de rouvrir. Une partie du plafond de son bâtiment s’est effondré sous le poids de l’eau des lances à incendie.

Les toitures des deux bâtiments situés rue de l'église à Saint-Georges-du Vièvre (Eure) ont été ravagés par les flammes.
Les toitures des deux bâtiments situés rue de l'église à Saint-Georges-du Vièvre (Eure) ont été ravagés par les flammes. © SDIS 27

Elle espère réintégrer son local mi-juin, le temps de faire les travaux cités dans le rapport d'expertise.

Christelle a pu installer la majorité de son matériel dans ce salon éphémère.
Christelle a pu installer la majorité de son matériel dans ce salon éphémère. © FTV/Eric Lombaert

Le maire de la commune Jean-Claude Quesnot (SE) lui a proposé de s’installer dans une des salles de la mairie en attendant ce rapport d’expertise. Christelle a pu poursuivre son activité dans la pièce qui sert habituellement aux associations. Elle y a aménagé tout son matériel pour recevoir ses clients. Seule contrainte gérer les rendez-vous en fonction de la capacité d'eau disponible à la mairie (un ballon de 10 litres). Christelle continue de se déplacer au domicile de ses clients. Certains d'entre eux lui avaient même proposer de l'accueillir au moment de son sinistre.

Ça nous a paru logique de lui prêter cette grande salle lumineuse (...) C'est normal d'aider nos commerçants : la fermeture de l'un d'entre eux a des répercussions sur les autres. 

Jean-Claude Quesnot, maire de Saint-Georges-du-Vièvre

Il y a une dizaine d'années, Christelle avait déjà pu compter sur l'hospitalité de la mairie qui lui avait également prété ses locaux au moment où elle avait des difficultés avec son local.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société pompiers faits divers économie