Départementales 2021 dans l'Eure : battu au second tour de 48 voix, le député Bruno Questel va déposer un recours

Publié le
Écrit par Amandine Pointel
Seules 48 voix séparent le conseiller sortant du binôme de l'union de la gauche.
Seules 48 voix séparent le conseiller sortant du binôme de l'union de la gauche. © France Télévisions

C'est la seule surprise de cette élection dans l'Eure. Le député et conseiller départemental sortant Bruno Questel et son binôme Véronique Henon ont été battus de seulement 48 voix par les candidats de l'union de la gauche, Nathalie Betton et Michaël Ono-Dit-Biot. Le député va déposer un recours.

C'est une défaite qui fait mal. A la grande surprise, le député et conseiller départemental sortant Bruno Questel, qui briguait un cinquième mandat dans le canton de Grand Bourgtheroulde, et son binôme Véronique Henon, ont été battus par l'union de la gauche. Le binôme formé par Nathalie Betton et Michaël Ono-Dit-Biot est élu avec 50,37% des suffrages récoltés au second tour des élections départementales dimanche 27 juin 2021. Seules 48 voix séparent les deux binômes. 

Pourtant, au premier tour, Bruno Questel et Véronique Hénon étaient arrivés devant leurs adversaires avec 31,13 %, soit 214 voix d'avance sur le binôme de l’Union de gauche Nathalie Betton et Michaël Ono-Dit-Biot (28,15 %). Le Rassemblement national avait été battu avec 26,15 %.

48 voix d'écart

214 voix d'avance au soir du premier tour des départementales, mais 48 voix de retard après le second. "C'est à la fois une blessure personnelle, avec un peu de narcicissme, on se sent comme désavoué en tant que personne", a réagit Bruno Questel ce lundi 28 juin au lendemain du second tour. 

Je n'ai jamais connu une campagne aussi haineuse.

Bruno Questel, député et conseiller départemental sortant

"Une question se pose aussi sur le déroulement de la campagne. C'était ma cinquième pour les départementales et je n'ai jamais connu une campagne aussi haineuse, faite de tracts assez orduriers. Et puis le résultat c'est aussi sur la commune de Grand Bourgtheroulde qui me surprend et me laissera une trace."

Un recours devant le tribunal administratif

Soutenu par Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer largement réélu dans le canton de Vernon, Bruno Questel va déposer un recours devant le tribunal administratif "dans les prochains jours", pour plusieurs raisons : "La question de la non distribution de la propagande, le fait que celle-ci ait été retrouvée dans des poubelles... On sait que ça a été volontaire, notamment sur la commune de Grand Bourgtheroulde."

durée de la vidéo: 00 min 28
Départementales 2021 dans l'Eure : Bruno Questel va déposer un recours

"Les délégués du candidat ont constaté un certain nombre d'irrégularités. On va laisser le juge établir si ces résultats sont définitifs ou pas", avait annoncé dimanche soir Sébastien Lecornu, ancien président du conseil départemental de l'Eure.

Une victoire innatendue pour l'union de la gauche

De son côté, Michaël Ono-dit-Biot apprécie cette victoire plutôt inattendue avec son binôme Nathalie Betton. "C'est vrai que cette élection avait un double enjeu, il y avait un candidat de La République en Marche, donc c'est une satisfaction personnelle de se dire qu'on a battu un député de la majorité présidentielle", nous confie Michaël Ono-dit-Biot, conseiller départemental du canton de Grand-Bourgtheroulde (Union de la Gauche).

C'est classique chez les sortants, ils ont toujours des difficultés à admettre la défaite.

Michaël Ono-dit-Biot, conseiller départemental du canton de Grand-Bourgtheroulde (Union de la Gauche)

Ce dernier ne s'inquiète pas du recours déposé par son adversaire. "C'est classique chez les sortants, ils ont toujours des difficultés à admettre la défaite. Je suis assez serein concernant ce recours, je n'ai pas d'inquiétude. On va pouvoir très vite se mettre au travail avec Nathalie Betton et commencer dès jeudi à se faire entendre au conseil départemental."

Cette victoire de la gauche intervient au terme d'un scrutin très tendu dans ce canton de Grand Bourgtheroulde. 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.