Eure : Une aide financière pour les aides à domicile

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marion Chevalet

Le département de l'Eure a approuvé la revalorisation salariale des aides à domicile, proposée par le gouvernement. 800 auxiliaires de vie du département vont pouvoir en profiter. Un coup de pouce jugé "indispensable".

1496 euros brut par mois. C’est ce que perçoit Camille Marie, jeune auxiliaire de vie domicile de l’Eure après la revalorisation salariale actée pour les aides à domicile.

« Au début mon salaire était de 1 240 euros brut donc ça fait une sacrée différente. Ça aide puisque tous les prix augmentent, comme le gasoil. Pour moi c’est une augmentation justifiée puisque nous travaillons dur et ça donne plus de perspectives dans le métier » témoigne Camille Marie. 

Ces auxiliaires de vie sont indispensables à la vie quotidienne de personnes âgées ou handicapées.

Anne Terlez, vice-présidente du département de l'eure en charge des personnes âgées et de la lutte contre la pauvreté

Cette augmentation a été décidée par le gouvernement en septembre 2021 puis approuvée par le département de l’Eure lors de sa session plénière le 22 octobre 2021. Pour ce dernier, cela va représenter un coût de 2,2 millions d’euros en année pleine.

Pour Anne Terlez, vice-présidente du département de l'Eure en charge des personnes âgées et de la lutte contre la pauvreté, cette décision est motivée par « une vraie volonté de consacrer plus d’argent public pour nos aides à domicile ».

« C’était indispensable car les différences étaient très importantes entre les différents services d’aide à domicile. Et puis ces auxiliaires de vie sont indispensables à la vie quotidienne de personnes âgées ou handicapées qui ont été en première ligne lors de la crise sanitaire. Elles ont besoin de ce vrai coup de pouce » ajoute t-elle. 

durée de la vidéo: 01 min 34
Revalorisation des salaires des aides à domicile dans l'Eure ©Stéphane Gérain et Franck Levasseur / France Télévisions

Une profession en manque d'attractivité

Sur le département, 800 auxiliaires de vie à domicile bénéficient de cette revalorisation. Cela concerne 7 services associatifs privés. Les entreprises privées d'aide à domicile et les services portés par les intercommunalités ne sont pas concernés par cette mesure. 

Du côté de l’association ADMR 27, qui emploie des aides à domicile sur le département de l’Eure, cette revalorisation servira aussi à renforcer à l’attractivité du métier. « Parfois on est obligé d’annuler des interventions par manque de personnel » témoigne Claire Mulot, directrice départementale de l’ADMR 27.

La partie salariale amène certaines personnes à se tourner vers des métiers moins passionnants mais plus rémunérateurs.

Claire Mulot, directrice départementale de l’ADMR 27

En cause ? Un métier peu reconnu et avec des conditions difficiles. « C’est un travail qui n’est pas toujours à temps plein mais pour lequel il faut être disponible toute la journée, au moment où les bénéficiaires en ont besoin. Il faut aussi être très humain, aimer son métier et avoir envie d’accompagne l’autre » précise Claire Mulot.

Elle ajoute « que la partie salariale amène certaines personnes à se tourner vers des métiers moins passionnants mais plus rémunérateurs ». Alors qu’il manque au moins 80 aides à domicile sur le seul département de l’Eure, il ne reste plus qu’à espérer que cette revalorisation aura l’effet escompté par les autorités publiques.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.