Amélie, étudiante de l'Eure, vit son 3e confinement consécutif

Amandine suivait ses études en Chine à Wuhan / © E. Lombaert/France Télévisions
Amandine suivait ses études en Chine à Wuhan / © E. Lombaert/France Télévisions

C'est une spirale sans fin. Amélie, 24 ans était étudiante à Wuhan. Elle a commencé le confinement le 23 janvier. De retour en France, elle ne cesse d'être confinée. Une vie entre parenthèses. 

Par Sylvie Callier


 C'est un défi pour la jeunesse, figée en plein mouvement. Des études à l'étranger par exemple. Amélie était étudiante en master de relations internationales à Wuhan, en Chine,  point de départ de l'épidémie de Covid 19.

Le 23 janvier, elle a commencé le premier confinement,  très strict, en Chine. Elle a pu ensuite être rapatriée en France. C'est alors que le 2e confinement a commencé le 2 février  à Carry-le-Rouet près de Marseille dans un centre de vacances.

Après 15 jours de quarantaine, Amélie a pu rentrer, soulagée, dans sa famille près de Conches-en-Ouche dans l'Eure.  Mais le confinement la poursuit aujourd'hui. 

 Ça commence à être très long, répétitif, difficile. Je n'en vois pas la fin...

 
Amélie, étudiante normande, enchaine sa 3e période de confinement
Reportage de F. lafond et E. Lombaert
Amélie s'ennuie de ses amis, de ses études aussi. Elle souhaite les poursuivre en Chine à Wuhan.....mais ce qui l'attend est une nouvelle période de quarantaine.
La Chine veut s'assurer de ne pas voir revenir l'épidémie.

C'est confirmé j'aurai un quatrième confinement là-bas dans un centre

J'ai épuisé toutes les activités possibles je ne sais plus quoi faire...

 
© E. Lombaert/France Télévisions
© E. Lombaert/France Télévisions

C'est "un jour sans fin"....

Analyse d'"Un jour sans fin" d'H. Ramis
Extrait de "entrée libre" sur France 5

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus