L'ancien directeur d'école de Val-de-Reuil condamné à 2 ans de prison ferme pour pédophilie

L'homme de 37 ans comparaissait ce jeudi 13 août 2020 devant le tribunal correctionnel d'Evreux pour répondre d'atteintes sexuelles sur des enfants âgés de 3 à 8 ans. 

Le palais de justice d'Evreux
Le palais de justice d'Evreux © France Télévisions

3 ans de détention, dont 1 an avec sursis probatoire, obligation de soins et interdiction de contacts avec des mineurs.  C'est ce qu'a décidé le tribunal correctionnel d'Evreux à l'encontre d'un enseignant et ex-directeur d'école accusé d'atteintes sexuelles sur des enfants âgés de 3 à 8 ans, ainsi que détention d'images pédopornographiques. 

Cet enseignant, qui a été en poste à Val de Reuil, à l'école Lon Blum avait été placé en garde à vue en mars 2018, puis incarcéré en août 2019 à la suite de la révocation de son contrôle judiciaire. L'avocat général du parquet général de Rouen a précisé à l'AFP que cet homme âgé de 37 ans avait également été mis en examen pour la détention d'images à caractère pédopornographique.

Le directeur d'école a été suspendu de ses fonctions. Les plaintes pour agressions sexuelles ont été déposées en 2018 par les parents de 3 enfants différents. L'un d'eux aurait été agressé dans le contexte du soutien scolaire, les deux autres enfants font parti du cercle amical et familial du prévenu.

Un procès en août

Une demande de remise en liberté a été rejetée début juin par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Rouen. Le prévenu comparaît ce jeudi 13 août devant le tribunal correctionnel d'Évreux.

Un procès qui fait suite à plusieurs plaintes de familles, trois victimes présumées ayant été identifiées : "la plus jeune a trois ans, la plus âgée huit ans" indique l'avocat général du Parquet de Rouen.

Il y a eu plusieurs victimes. 1.800 clichés pédopornographiques ont été trouvés sur son ordinateur.
Il risque jusqu'à 10 ans de prison et 150.000 euros d'amende"

Dominique Puechmaille,  procureur de la République d'Évreux


Le secrétariat de l'avocate du prévenu, Me Delphine Bergeron Durand, a fait savoir hier, jeudi 13 juillet 2020, à l'AFP que celle-ci ne souhaite pas s'exprimer pour le moment.

Lors du procés en correctionnel, le procureur de la République avait demandé une peine de 4 ans de prison dont 2 ans avec sursis ainsi qu'une obligation de soins
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société pédophilie faits divers