COVID-19 : l'appel à l'aide de la communauté d'Emmaüs d'Evreux

Après 5 mois de fermeture pendant les confinements de 2020, le centre Emmaüs de la capitale de l'Eure a perdu l'équivalent de 300.000 euros de recettes.

Mars 2021- Une partie des objets en vente au centre Emmaüs d'Evreux
Mars 2021- Une partie des objets en vente au centre Emmaüs d'Evreux © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Cette communauté Emmaüs gère en réalité deux sites : l'un à Evreux, l'autre à Saint-Pierre-lès-Elbeuf (aux portes du département de la Seine-Maritime). Deux points de vente qui, crise sanitaire oblige, ont été contraints de fermer pendant plusieurs mois en 2020.

Une fermeture qui a pesé lourdement sur l'équilibre financier de l'association :

"Au niveau financier ça a été pour nous très difficile. Sachant que nous, on n'a pas de subventions, que ce qui est perdu est perdu à jamais…"

On est comme toutes les entreprises : on doit payer les impôts, on doit payer les factures, l'eau, l'électricité, et ça, on nous en a pas fait cadeau !"

Chantal Vidal,
responsable de la communauté Emmaüs de Saint Pierre-les Elbeuf- Evreux

durée de la vidéo: 01 min 33
VIDEO - Mars 2021 : l'appel à l'aide de la communauté Emmaüs d'Evreux

Des investissements reportés

Si, en dépit de l'importante  perte de recettes subie en 2020 la communauté Emmaüs d'Evreux a continué de payer les allocations et cotisations de ses compagnons, elle a été cependant obligée de reporter, voire de renoncer, à effectuer des investissements :  

On avait des projets, par exemple, de travaux d'amélioration des sites, de racheter du matériel, comme là justement un chariot élévateur parce que le nôtre est en panne…"

Olivier Blanc,
responsable du site Emmaüs d'Evreux

Un compagnon prépare les articles mis en vente dans la boutique Emmaüs d'Evreux
Un compagnon prépare les articles mis en vente dans la boutique Emmaüs d'Evreux © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Des achats solidaires

En ce début de mars 2021, les compagnons restaient optimistes. Les deux centres sont rouverts aux donateurs et les points de ventes ont de beaux objets qui attendent les clients pour des achats solidaires dans une démarche d'anti-gaspillage.

Emmaüs Evreux lance aussi un appel aux bénévoles pour donner un coup de main à trier les dons.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société covid-19 crise économique économie