Cycliste fauchée et achevée à coups de pelle près du Neubourg : le suspect aurait-il inventé l'histoire de toutes pièces ?

En mars 2022, un homme aurait percuté une cycliste sur la D80 entre le Neubourg et Grand-Bourgtheroulde (Eure) selon ses dires. Il aurait ensuite achevé la victime, dont l'identité est toujours inconnue, avant de la faire disparaitre. Le suspect a été remis en liberté et n'est plus mis en examen pour assassinat. Les enquêteurs se demandent si l'homme n'a pas tout inventé.

C'est une affaire aussi sordide qu'inédite sur laquelle travaillent les gendarmes depuis plus d'un an. Un homme âgé de 46 ans était soupçonné d'avoir renversé une cycliste et de l'avoir tuée en mars 2022. Aucun corps n'a été retrouvé et l'identité d'une potentielle victime reste toujours inconnue. Les faits se seraient déroulés sur la départementale 80 entre Le Neubourg et Grand-Bourgtheroulde (Eure).

Le suspect avait été remis en liberté sous contrôle judiciaire il y a plusieurs mois, suite à un appel à temoins lancé par le procureur fin 2022 qui s'était révélé infructueux.

Une histoire inventée de A à Z ?

Ce 20 juillet 2023, le procureur de la République d'Evreux annonce que le suspect n'est plus mis en examen pour assassinat. "Son avocate a saisi la chambre d'instrution de la Cour d'appel pour qu'il soit placé sous le statut de témoin assisté", indique Rémi Coutin, procureur d'Evreux.

Il lui était reproché "d'avoir renversé une cycliste accidentellement et d'avoir enterré son corps, au lieu de lui porter secours. Il avait raconté cela à plusieurs de ses proches", rappelle Rémi Coutin.

Il ajoute que "l'information judiciaire est toujours en cours et que les gendarmes continuent de travailler sur le dossier."

Plus d'un an après les supposés faits, "on a toujours aucun corps retrouvé, on a toujours pas identifié de disparition inquiétante de femme", explique-t-il.

 "On commence à penser qu'il voulait apitoyer son ex-compagne."

On en vient même à penser qu’il a raconté strictement n’importe quoi dans l’optique que son ex-compagne, qui venait de le quitter, prenne pitié et revienne vivre avec lui.

Rémi Coutin - Procureur d'Evreux

France 3 Normandie

"Si on considère qu'il n'a jamais renversé de cycliste, on considérera qu'il a raconté n'importe quoi aux autorités." Le procureur d'Evreux ajoute que "le dossier d'instruction sera probablement bientôt transmis au parquet qui jugera si l'affaire est classée sans suite ou s'il y a infraction de dénonciation imaginaire."

Rappel des faits

Le 14 mai 2022, une femme s'était rendue à la gendarmerie de Dieppe pour dénoncer un crime. Selon elle, son ex-compagnon aurait renversé en mars 2022 une cycliste sur la D80 dans l'Eure. Ce dernier s'était alors confié au téléphone, quelques heures après les faits.

Après avoir percutée la cycliste, celle-ci aurait perdu connaissance mais ne serait pas décédée. Pris de panique, le conducteur aurait alors achevé la femme à coups de pelle avant de faire disparaitre son corps. Son ex-conjoint l'aurait rappelée expliquant que c'était "une mauvaise blague".

En garde à vue, l'homme avait d'abord répondu avoir tout inventé, "pour faire une blague à son ex-femme et tenter de 'la récupérer'" avant d'assumer avoir percuté une cycliste. Mais selon ses déclarations, la femme serait repartie sans difficultés. 

A l'époque, le suspect avait été mis en examen pour "assassinat, recel de cadavres et destruction de preuves", puis placé en détention provisioire. Il avait été remis en liberté en décembre 2022 à la demande de son avocate.