Déconfinement : une belle idée de sortie au château de Vascoeuil près de Rouen

Les petits musées et les petits châteaux peuvent enfin rouvrir. Près de Rouen, le château de Vascoeuil qui est par ailleurs un centre d'art contemporain est de ceux-là ! Ce superbe site niché à la campagne accueille une exposition consacrée au photographe normand : Jean François Rauzier.

© FranceTélévisions / Stéphane L'Hôte

Le château de Vascoeuil rouvre ses portes avec quelques semaines de retard. C'est une bonne nouvelle en cette période de déconfinement progressif où les possibilités de sorties culturelles sont encore rares. Avis donc à tous les normands habitants à moins de 100 kilomètres autour de ce site.
 

Ca a été deux mois de blackout total. Un site comme Vascoeuil a besoin de visiteurs pour vivre financièrement, esthétiquement. Vascoeuil sans personne dans les allées ce n'est plus vascoeuil.
Marie-Laure Papillard, directrice du Château de Vascoeuil. 

durée de la vidéo: 02 min 02
Les visites reprennent au château de Vascoeuil


Au programme : flânerie dans le jardin de sculptures et découverte d'une exposition étonnante et remarquable : celle consacrée à Jean François Rauzier, "l’Hyperphotographe" normand, né près du Havre en 1952. 

Le centre d'art contemporain présente de nombreuses oeuvres de différentes séries comme Hypercités, Détroit, Bibliothèques, Babel, Mondes Utopiques, Voyages extraordinaires… jusqu'au 25 octobre. 

Il prend des milliers de photos d'un même lieu et après, avec l'ordinateur, il les contortionne. Il les detourne. Il les assemble, coupe et il recrée une véritable composition. Je sais que ça va plaire car c'est éminennent qualitatif, séduisant et étonnant.
Marie-Laure Papillard, directrice du Château de Vascoeuil.  

 
Time Square de Jean François Rauzier
Time Square de Jean François Rauzier © FranceTélévisions / Stéphane L'Hôte

 

Un parc d'oeuvres d'art et le petit musée Michelet

Pour prolonger votre flânerie à la campagne, une promenade dans le parc de verdure de 5 hectares s'impose. Elle vous permettra de découvrir plus de 50 oeuvres (bronzes, marbres, céramiques) acquises au fil du temps. Des oeuvres réalisées par les plus grands artistes modernes : Dali, Vasarely, Braque ... 
A noter que le dernier étage de la tour du 12ème siècle du château renferme un tout petit musée consacré à l'historien Jules Michelet

On a surtout tendance à visiter quand on part en vancances. L'idée cette année c'est d'accueillir tous nos voisins et de leur faire connaitre leur patrimoine.
Cécile Comte, responsable des publics

 
© FranceTélévisions / Stéphane L'Hôte
© FranceTélévisions / Stéphane L'Hôte

A découvrir, à moins de 100 kilomètres de chez vous ! 

L'exposition est ouverte jusqu'au 25 octobre : du mercredi au  dimanche et jours fériés de 14h30 à 18h et en Juillet/Août tous les jours de 11h à 18h30.
Tel 0 235 236 235 
Entrée : 10 € (Adultes) - 6,50 € (+7 ans, étudiants, Pôle Emploi et Handicapés)
Forfait Famille: 25 €.
 
Rayon de 100 kilomètres autour de Vascoeuil
Rayon de 100 kilomètres autour de Vascoeuil © OpenStreetMap
JEAN FRANÇOIS RAUZIER, « L’Hyperphotographe »
Né en 1952 en Normandie près du Havre Jean François RAUZIER devient photographe professionnel dans la publicité après des études à l’Eole Louis Lumière .
Il développe un travail personnel et une technique artistique nouvelle en créant en 2002 le concept de l’HYPERPHOTO (en référence au courant de peinture de l’Hyperréalisme) qui lui permet de conjuguer l’infiniment grand et l’infiniment petit dans une même image pour créer une œuvre à la fois intemporelle et onirique.
Virtuose des techniques numériques, par la juxtaposition, la duplication, la torsion des images, ce photographe plasticien rassemble, détourne, retouche des milliers d’images prises à partir de différents points de vue pour réinventer volumes et perspectives et transfigurer le réel : « Je collectionne un lieu par tous ses détails pour le posséder le plus possible, par tous les angles. Devant une image, on a du mal à savoir ce qui est faux ou vrai. C'est un peu comme un casse-tête, ça enivre un peu". Il recompose et assemble des éléments réels pour un résultat spectaculaire et ses « hyperphotos » invitent à des « hypervoyages » dans des univers fantastiques, des paysages hypnotiques, des cités imaginaires pourtant inspirées de villes ou lieux bien réels. C’est aussi une invitation au voyage intérieur que nous propose l’artiste dont le travail interroge sur les grands thèmes : la culture, la science, le progrès, l’écologie, l’utopie… et sur la place de l’homme dans le monde moderne. Les moindres détails sont rendus visibles par la qualité des tirages et leurs très grand format qui permettent de s’évader … et donnent le vertige. L’artiste utilise l’outil numérique comme un peintre son pinceau. " Ma quête première est d'essayer d'atteindre la vision absolue. Tout voir, plus loin, plus près, plus net, plus avant, pendant, après." Qualifié de « ré-enchanteur du réel » et rattaché au courant des « baroques numériques » celui qui se qualifie comme un « peintre virtuel » est un artiste internationalement reconnu. Exposé dans de nombreux Musées, Galeries et Institutions du monde entier, il est présent dans les grandes collections d’art contemporain et lauréat de plusieurs prix.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture coronavirus : envie d'évasion santé société expositions événements sorties et loisirs idées de sorties
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter