Deux hommes tués lors d'une fusillade à Evreux : que s'est-il passé cette nuit dans le quartier de la Madeleine ?

Dans la nuit de lundi 24 à mardi 25 juillet, deux trentenaires ont été abattus dans le quartier prioritaire de la Madeleine à Evreux. Un troisième homme a été grièvement blessé, même si son pronostic vital n'est plus engagé. Selon la police, les auteurs des tirs ont pris la fuite en voiture. Voici ce que l'on sait.

Les faits se sont produits peu après minuit cette nuit, rue de Russelsheim au coeur de la Madeleine à Evreux (Eure). Deux hommes, âgés de 34 et 38 ans, ont été tués par balle. Un troisième homme, âgé de 36 ans, a été pris en charge par les secours "en état d'urgence absolue", blessé au flanc. 

La fusillade se serait produite alors que les trois victimes se trouvaient à bord d'une voiture. Deux hommes, vêtus de noir, se seraient alors dirigés vers le véhicule et auraient ouvert le feu sur le conducteur et ses deux passagers, a détaillé le parquet d'Evreux lors d'une conférence de presse.

17 sapeurs-pompiers mobilisés

Sérieusement blessées, les victimes auraient tenté de prendre la fuite en voiture, mais le véhicule, criblé de balles, aurait dévié de sa trajectoire et se serait encastré dans un coffre électrique, selon plusieurs témoins.

29 douilles ont été retrouvées autour du véhicule, dont l'habitacle est encore maculé de sang. Notre reporter sur place a également pu constater des bouts de verre ainsi que des traces de pneus, visibles sur le bitume. 

Secourus par des riverains, les hommes de 34 et 39 ans n'ont pas pu être réanimés. A l'arrivée des secours, ils étaient déjà en arrêt cardio-respiratoire.

Le troisième homme de 36 ans a lui pu trouver refuge chez un autre habitant du quartier, avant d'être pris en charge et opéré dans la nuit. Son pronostic vital n'est plus engagé, précise le parquet.

Un règlement de comptes "vraisemblable" mais pas de mobile connu

"Il s'agit vraisemblablement d'un règlement de comptes autour des stupéfiants", avait déclaré, ce matin, une source policière à l'AFP, ajoutant que le calibre pourrait "correspondre à des tirs de Kalachnikov".

Les auteurs des tirs auraient pris la fuite et seraient actuellement recherchés. L'un d'eux serait déjà connu des services de police pour des affaires liées au trafic de drogues, avance la même source policière à l'AFP.

A ce stade, nous n'écartons aucune hypothèse.

Parquet d'Evreux

En conférence de presse

Si le parquet d'Evreux confirme que la thèse du règlement de compte n'est pas écartée, il nuance en précisant que le mobile et l'arme du crime sont inconnus à ce stade. Tout comme le nombre d'agresseurs qui reste à déterminer.

Une enquête pour homicide volontaire en bande organisée a été ouverte, confiée à la direction territoriale de la police judiciaire de Rouen. Des autopsies devraient également être pratiquées dans les prochains jours.