Dans l'Eure, les opposants à la limitation à 80 km/h s'acharnent sur les radars

Un radar vandalisé sur une deux fois deux voies limitée à 110 km/h / © Bruno Delande
Un radar vandalisé sur une deux fois deux voies limitée à 110 km/h / © Bruno Delande

Dans le département, une vingtaine de radars a été vandalisée depuis l'application de la loi. Un défoulement qui coûte cher aux contribuables. Des enquêtes sont ouvertes systématiquement

Par Sylvie Callier


En juillet, 324 personnes ont perdu la vie dans le fracas d'un accident sur les routes de France métropolitaine. Ce chiffre est en baisse comparé à juillet 2017 (15 tués de moins). Il faut attendre plusieurs mois avant de déduire le lien entre la limitation à 80 km/h et la mortalité routière.

Sans patienter, des conducteurs furieux se transforment en "justiciers" et multiplient les actes de vandalisme sur les radars de vitesse.

La Normandie est particulièrement touchée. Dans le Calvados, dans l'Eure, certains radars sont devenus inutilisables. La riposte de l'Etat se prépare. Les radars vont être hors d'atteinte ou équipés de caméras.

"à chaque destruction ou dégradation, la gendarmerie est saisie pour enquête. La peine encourue pour destruction est de 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende"

Reportage de Stéphane Gérain et Patrice Cornily
 
Dans l'Eure, une vingtaine de radars vandalisés
 
© Bruno Delande
© Bruno Delande



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Rallye automobile Père et fille (25'40) Vachement Normand - octobre 2019

Les + Lus