Cet article date de plus de 3 ans

Faibles rendements pour la récolte 2018 des betteraves dans le département de l'Eure

Bien que riches en taux de sucre, les premières betteraves récoltées en septembre sont petites. Autre mauvaise surprise pour les producteurs : des cours mondiaux du sucre à la baisse 
 
Comme dans d'autres domaines, la mondialisation de l'économie a des répercussions locales. Y compris dans les plus petites communes de l'Eure. Là où des agriculteurs font pousser des betteraves.

Comme chaque année, entre la rentrée scolaire et l'arrivée des premières coquilles Saint-Jacques, les premiers jours de l'automne voient revenir les remorques chargées de betteraves avec le début de la récolte. En 2018, après un été ensoleillé mais très sec, les producteurs de betteraves qui approvisionnent les sucreries normandes, comme celle d'Etrepagny dans le département de l'Eure, ont quelques motifs d'inquiétude :
VIDEO : le reportage France 3 Normandie de  Frédéric Lafond et Eric Lombaert (montage : Stéphanie Letournel)  à Bezu-Saint-Eloi (Eure) avec les interviews de 

Globalement, les agriculteurs, petit à petit, prennent conscience du phénomène. Maintenant, à moyen et long terme, on est persuadé que la consommation mondiale de sucre qui augmente, bénéficiera notamment à la zone Europe et que sucriers et planteurs peuvent, mais aussi doivent, en prendre leur part

 
VIDEO : début de la récolte 2018 de betteraves dans l'Eure

 

 

Comment produit-on du sucre blanc à partir de betteraves... rouges ?

Lorsqu'on pense à une betterave, on se l'imagine rouge. Mais alors, comment cette plante rubiconde produirait du sucre blanc comme neige? La Normandie fait partie des 8 régions exploitantes de betteraves sucrières. Et surprise, ces dernières ne sont pas rouges... mais blanches!


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie