Grippe aviaire : des mesures de prévention dans le département de l'Eure

Pour éviter la propagation de la maladie, la présence de volailles vivantes est règlementée sur le marché du Neubourg.

Mars 2021- Un marchand de volailles vivantes sur le marché du Neubourg (Eure)
Mars 2021- Un marchand de volailles vivantes sur le marché du Neubourg (Eure) © Patrice Cornily / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

En 2021, les éleveurs français doivent faire face à la circulation du Coronavirus, mais aussi à celles de la peste porcine et de la grippe aviaire.

Il s'agit d'un virus  de l’influenza aviaire (H5N8)  qui ne touche que les oiseaux et qui n’est pas transmissible à l’être humain. On peut donc consommer en toute sécurité de la viande d’origine aviaire, des œufs, du foie gras et plus généralement tout produit alimentaire de volaille.

Si le sud-ouest de la France est particulièrement touché par cette grippe aviaire, et même si (à la date du 26 mars 2021) aucun foyer de contamination n'est heureusement détecté sur le territoire eurois, la préfecture de l'Eure a pris des mesures de prévention pour limiter au maximum la circulation du virus et protéger les animaux domestiques (et les élevages) d'une contamination par des animaux sauvages.

Parmi les mesures de "biosécurité" en vigueur (►lire plus bas) une concerne l'organisation des marchés.

C'est ainsi qu'au marché du Neubourg la présence des marchands de volailles vivantes a été règlementée. Désormais un seul commerçant a le droit de s'installer. Et comme a pu le constater sur place notre journaliste Frédéric Lafond, il a fallu organiser un roulement parmi les éleveurs habituellement présents sur ce grand marché rural du mercredi.

On est quand même 8 éleveurs sur le marché du Neubourg !
Là, si vous voulez, on va travailler une fois bien, et même trop bien, et puis après on est 8 semaines sans rien faire…"

François Hard,
éleveur de volailles

VIDEO – 31 mars 2021- Prévention contre la grippe aviaire : un seul marchand de volailles sur le marché du Neubourg

L'astuce d'un marchand

Pour éviter d'attendre son tour et de rester plusieurs semaines sans marché, un des éleveurs qui voulait absolument être sur celui d'avant Pâques, a trouvé une solution astucieuse. Il a payé son emplacement à l'endroit habituel et a déballé ses cages, mais des cages nettoyées et vides de tout animal !

Un moyen pour lui de garder le contact avec ses clients et de vendre ses poules pondeuses via un original système de "click&collect" made in Le Neubourg puisque les animaux étaient à retirer dans un autre point de vente sécurisé, situé non loin de là, à l'intérieur d'un bâtiment. Avec en plus, sens du commerce oblige, une remise de 10% sur tous les animaux.

Les cages vides d'un des éleveurs du marché du Neubourg (Eure) le 31 mars 2021
Les cages vides d'un des éleveurs du marché du Neubourg (Eure) le 31 mars 2021 © Patrice Cornily / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Des mesures de biosécurité dans l'Eure

Voici les mesures de prévention de la propagation de la grippe aviaire en vigueur dans le département de l'Eure :

La maladie circule activement dans la faune sauvage et se manifeste à l’occasion des migrations vers le sud. Si la situation est maintenant stabilisée (fin mars 2021) dans plusieurs zones touchées du Sud-Ouest de la France, quelques nouveaux foyers sont encore détectés, d'où l'importance de rester vigilant.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature grippe aviaire agriculture économie