Important incendie à Gravigny près d'Evreux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Un entrepôt de 800 m2 a pris feu à Gravigny (Eure)

Un nuage de fumée noire, visible de loin, a mis en alerte en fin d'après-midi du samedi 22 janvier 2022, de nombreux habitants de Gravigny, une commune située au nord d'Evreux       

18h - Selon les premières informations communiquées, à Evreux, à la rédaction de France 3 Normandie par le commissariat central de la police nationale, un entrepôt, désaffecté, est la proie d'un incendie rue Copernic à Gravigny.

Une riveraine transportée à l'hôpital

Une femme qui habite à proximité de l'entrepôt en feu a fait un malaise cardiaque à la vue de l'impressionnant dégagement de fumée. Elle a été prise en charge par les pompiers et transportée à l'hôpital.

Des dizaines de pompiers mobilisés

A 20h, plus de trois heures après le début de leur intervention, les pompiers étaient une cinquantaine sur le site de cet incendie d'entrepôt, avec cinq lances en action.   Le feu, dont l'origine reste inconnue avant le résultat d'une enquête, a embrasé la totalité de la superficie du bâtiment, soit 800 m2. A l'intérieur se trouvait un stock de conteneurs en plastique (vides) utilisés pour la gestion des déchets.

Une intervention délicate pour les pompiers du SDIS 27, comme l'a expliqué à notre journaliste Clémentine Baude présente sur place, le capitaine Gautier Terrier, chef du centre de secours principal à Evreux :  
"Nous avions trois enjeux principaux dans cette intervention. Un enjeu humain pour d'abord éviter que le personnel ne se blesse lors de cette intervention. Un enjeu humain également, en arrivant, avec une riveraine qui a fait un malaise cardiaque en voyant le panache de fumée, et qui a été transportée médicalisée au centre hospitalier d'Evreux."

"Un enjeu lié à la potentielle propagation de l'incendie à un bâtiment voisin qui appartient au Crédit Agricole, bâtiment qui contient des archives. Notre principale préoccupation, en arrivant, a été de limiter cette propagation de l'incendie à ce bâtiment proche."

"Le troisième enjeu concerne une pollution potentielle atmosphérique liée au panache de fumée. Nous avons donc effectué un réseau de mesures avec des personnels spécialisés en risques chimiques. Des mesures et relevés ont été réalisés autour du panache de fumée pour en évaluer la dangerosité.  Et il n'a pas été détecté de danger particulier lié à cet incendie, et cela nous a permis de rassurer la population voisine."

durée de la vidéo : 01min 42
VIDEO – 22 janvier 2022 : important incendie à Gravigny (Eure) Reportage : C. Baude et D. Meunier ©France Télévisions

Les secours sont rapidement arrivés sur place et les pompiers ont demandé à la population d'éviter le secteur.  

Une voisine qui a publié une photo, fait état de flammes de plus de 15 mètres de haut près de la station d'épuration de Gravigny. 

Un stock de conteneurs en plastique

En début de soirée, dans un communiqué, la préfecture de l'Eure donnait des précisions sur cet incendie survenu rue Copernic dans un entrepôt désaffecté d'une superficie de 800 m2.

On apprenait ainsi que les pompiers interviennent depuis 16h15 et qu'aucune victime n'est à déplorer et qu'à 21h, l'incendie était maîtrisé. Le fort dégagement de fumées noire a été provoqué par la combustion de conteneurs en plastique vides (utilisés pour la gestion des déchets) qui étaient stockés dans l'entrepôt. Des fumées qui pourraient "occasionner des dépôts de suie dans les environs".  

Des prélèvements d'échantillons d'air et d'eau ont été effectués et seront analysés pour "s'assurer de l'absence de risque pour l'environnement et les personnes."  

Mais en attendant le résultat de ces analyses,  la préfecture de l'Eure assure que le volume et la nature des combustibles brûlés dans l'incendie de cet entrepôt éloigné des habitations et de sites industriels, "ne présente pas de risque de propagation et pas de risque particulier ou préoccupant pour l'espace environnant."  

Les pompiers devaient rester une partie de la nuit pour éteindre les foyers résiduels et surveiller tout risque d'éventuel départ de feu dans les décombres.

L'intervention des pompiers, qui a mobilisé au total 60 personnes, a pris fin le lendemain à 11h.

Pas de pollution  

Le dimanche 23 janvier 2022, on apprenait par la préfecture de l'Eure que les résultats d'analyse des relevés toxicologiques réalisés depuis le début d'incendie "ont révélé l'absence de monoxyde de carbone dans l'air (valeur égale à 0 ppm)."

Quant aux habitations de la zone pavillonnaire située à proximité, une reconnaissance a effectué le lendemain matin de l'incendie et "a permis de constater l'absence de dépôt de  suie."

Une réunion est prévue en préfecture le 24 janvier pour faire le bilan de cet incendie et de ses conséquences, réunion au cours de laquelle il sera aussi question de déterminer si "des mesures complémentaires seront nécessaires" et d'envisager la nécessité ou non d'améliorations du dispositif de secours en cas d'autres incendies de cette ampleur.