Insolite : un salon de coiffure installé dans l'ancien garage d'un pavillon

Une habitante de Bourg-Achard (Eure) a décidé d'ouvrir son salon de coiffure à domicile.

Février 2021 : une habitante de l'Eure a aménagé un salon de coiffure dans l'ancien garage de son pavillon
Février 2021 : une habitante de l'Eure a aménagé un salon de coiffure dans l'ancien garage de son pavillon © Eric Lombaert / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

C'est une pro de la coiffure. Après des années à travailler dans les salons des autres, Sabine a décidé de se mettre à son compte. C'est ainsi, que fin 2020, elle a ouvert son propre salon.

Et pas n'importe où : dans son pavillon !  C'est ainsi que le garage et la salle de jeu des enfants ont été transformés en véritable salon de coiffure.

Désormais sa propre patronne, même si elle ne compte plus ses heures et a (beaucoup) plus de travail, Sabine n'a plus de route à faire pour aller travailler et a maintenant du temps pour voir ses enfants le midi et le soir.

Un "grand confort" qui plait à  sa clientèle :

" D'être ici, ça change d'être en pleine ville, en pleine rue commerçante. Là, on a ce petit côté cocooning."

Avec une vue sur les champs et la campagne, c'est un concept différent où je peux me démarquer, et ma clientèle adore ! Elle est plus apaisée et apprécie le calme.
C'est plus intime pour parler…"

Sabine Lecourt,
propriétaire d'un salon de coiffure  

durée de la vidéo: 01 min 47
VIDEO : un salon de coiffure dans l'ancien garage de sa maison. Reportage : Grégory Thélu et Eric Lombaert (montage : Pierre Cadinot)

Une installation moins coûteuse qu'en ville

Combien ça coûte ?
Ce n'est pas que le titre d'une émission des années 90. C'est aussi une question que s'est posée Sabine Lecourt quand elle a voulu installer un salon de coiffure dans une partie de sa maison de Bourg-Achard, une petite commune de l'Eure de 4000 habitants.

Ses clientes aussi lui posent la question.  Réponse :
" Là, au total, pour toute la transformation, j'en ai eu pour 30.000 euros avec tout le matériel et les travaux. C'est pas le même coût que d'acheter un salon car je pense que d'acheter un salon en centre-ville, cela aurait un coût de 100.000 euros."

Sabine souhait débuter son activité seule, lancer et faire connaître son propre salon, avant, un peu plus tard, d'embaucher une apprentie et la former à sa façon pour lui transmettre un savoir-faire.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite emploi économie artisanat