La guerre en Ukraine pénalise l'économie normande : des entreprises aidées par la Région

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

Le conseil régional de Normandie a voté des aides budgétaires pour compenser les effets de la guerre en Ukraine. Exportations vers la Russie stoppées, hausse importante et rapide des matières premières : une vingtaine d'entreprises normandes est touchée. Exemple dans l'Eure avec les Lampes Berger.

De nombreux secteurs économiques normands sont concernés par la guerre en Ukraine et ses conséquences.

Pièces automobiles et aéronautiques, médicaments, produits phytosanitaires, mais aussi produits agroalimentaires locaux (comme les spiritueux) et produits de luxe sont habituellement exportés vers la Russie (pour un montant annuel de 230 millions d'euros) et vers l'Ukraine (55,8 millions d'euros).

Des entreprises pénalisées

En Normandie, des entreprises vont donc devoir faire face à des difficultés imprévues. C'est le cas, à Grand-Bourgtheroulde (Eure) de la Maison Berger spécialisée dans la parfumerie avec sa célèbre collection de lampes et diffuseurs en verre.

On a pris la décision d'arrêter tout commerce avec la Russie

Olivier Sillion, directeur général de Maison Berger Paris

En prenant "la décision d'arrêter tout commerce avec la Russie" Olivier Sillion, le directeur général, a déjà estimé que cela aura une conséquence directe sur le chiffre d'affaires qui est estimée à une perte d'un million d'euros…Maison Berger exportant dans plus de 70 pays, cette perte peut être facilement compensée sur d'autres marchés. 

Mais, comme l'a expliqué Olivier Sillion à notre journaliste Agathe Tournoux, l'autre conséquence du conflit en Ukraine est la hausse du prix des matières premières :

 "Cela concerne le verre, la paraffine, l'alcool qu'on utilise pour fabriquer les parfums, mais également les emballages : le papier a énormément augmenté… Pour faire du verre et des produits verriers il faut beaucoup  d'énergie et en particulier du gaz. Et là encore, les conséquences indirectes de ce conflit risquent de peser de manière assez importante sur la situation économique de l'entreprise."

durée de la vidéo : 01min 27
L'entreprise Lampes Berger (basée dans l'Eure) qui exporte dans 70 pays doit faire face à la hausse du prix des matières premières, conséquence de la guerre en Ukraine. ©France Télévisions

Des aides de la Région

Afin de pallier l’impact économique du conflit en Ukraine pour les entreprises normandes, le conseil régional de Normandie a étudié la mise en place de mesures  d'aides. La Région a identifié une vingtaine d'entreprises normandes en lien avec la Russie. "Les secteurs d’activités les plus impactés sont les quatre filières stratégiques :  aéronautique, automobile, énergie et agro-alimentaire."

Hervé Morin, président de la Région Normandie, a demandé à l’Agence de Développement pour la Normandie de recenser l’ensemble des conséquences de la guerre en Ukraine sur l’activité économique normande et de mettre en place une cellule d’accompagnement des entreprises qui travaillaient avec la Russie. Elle pourra être mobilisée sur simple appel au 06 48 79 68 58 ou par mail à stephanie.chapiteau@adnormandie.fr. Des solutions pourront être proposées au cas par cas. 

Un soutien financier est également prévu. "Au-delà de la perte de chiffre d‘affaires, les conséquences indirectes diminueront de façon importante la trésorerie et les marges des entreprises concernées. Les dispositifs de la Région en soutien à la trésorerie ainsi qu’à l’investissement seront ciblés sur ces cas spécifiques."

Une autre cellule d'accompagnement est active "pour toutes les entreprises exportatrices ayant perdu les marchés russes du fait des sanctions" : une aide bonifiée pour les nouveaux marchés viendra compléter le dispositif (80% au lieu de 50%).

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité