Des masques inclusifs pour personnes malentendantes fabriqués à Evreux

L'association des paralysés de France fabrique désormais ses masques inclusifs à Evreux. Ils permettent aux personnes malentendantes de pouvoir lire sur les lèvres. 

L'association des paralysés de France fabrique des masques inclusifs à destination des personnes malentendantes.
L'association des paralysés de France fabrique des masques inclusifs à destination des personnes malentendantes. © France Télévisions
L'initiative est locale et 100% made in France. A Evreux (Eure), l'association des paralysés de France fabrique désormais ses propres masques inclusifs. Le principe : laisser la bouche découverte afin que les personnes malentendantes puissent lire sur les lèvres.
 
A Evreux, l'association des paralysés de France fabriquent des masques inclusifs pour malentendants. Reportage E. Laperdrix et E. Lombaert / France Télévisions
Depuis la semaine dernière, les petites mains de l'atelier ajoutent une fenêtre en PVC au niveau de la bouche pour la laisser apparente. Une petite révolution dans la manière de produire les masques, estime une couturière de l'association, Viviane Bosch.

"Quelques étapes sont quand même difficiles à réaliser, surtout au niveau des arrondis. Mais on y arrive !", détaille-t-elle.

Lavables 20 fois

Cet ajustement est une véritable nécessité pour les personnes sourdes et malentendantes dans leur vie quotidienne, comme l'explique Anissa Mekrabech, fondatrice de l'initiative "Masque inclusif". 
 

Dès lors que l'on entre en contact avec une personne, le fait qu'elle soit masquée ça va lui demander un effort de concentration énorme. Elle va sûrement demander à répéter plusieurs fois ce qui peut être gênant et mettre dans une situation inconfortable donc inconsciemment elle peut éviter tout contact ou même d'engager une conversation pour cette raison.

Anissa Mekrabech, fondatrice Masque inclusif

Les masques sont réutilisables, lavables jusqu'à 20 fois, et sont même équipés d'un système antibuée. Seul bémol : son coût. Comptez 8 euros l'unité.

Pour cause : "Les matériaux utilisés sont assez chers en eux-mêmes. Rien que pour le PVC il y a un traitement antibuée qui coûte assez cher, le tissu choisi répond à l'ensemble des normes au niveau des filtrations, et ce n'est pas quelque chose sur lequel on va être négligeant", informe David Torres, adjoint de direction de l'association des paralysés de France. 

Déjà 13 000 masques ont été commandés, essentiellement par de grandes entreprises françaises. Pour les particuliers, les intéressés peuvent s'en procurer sur le site internet de la marque. A l'avenir, des masques plus ajustés pour enfants et pour femmes pourront être commercialisés prochainement. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter