Municipales : Le maire d'Évreux Guy Lefrand porte plainte contre Timour Veyri, son concurrent au second tour

À trois jours du second tour des élections municipales, le maire d'Évreux Guy Lefrand a porté plainte contre son principal concurrent, le socialiste Timour Veyri. En cause : un tract qu'il estime diffamant. 

Guy Lefrand a décidé de porter plainte contre le tract de l'équipe de campagne de Timour Veyri, pour diffamation.
Guy Lefrand a décidé de porter plainte contre le tract de l'équipe de campagne de Timour Veyri, pour diffamation. © France 3 Normandie

La pression monte dans la course à la mairie d'Évreux... et le ton aussi ! Le maire sortant Guy Lefrand a décidé, ce jeudi 25 juin 2020, de déposer une plainte pour diffamation contre son concurrent, le candidat socialiste, Timour Veyri. Lors du premier tour des élections municipales, Guy Lefrand (LR) est arrivé en tête avec 42,11 % des voix. Le second, Timour Veyri (PS), avec 23,18 % des voix.
 

Guy Lefrand a décidé de porter plainte contre le tract de l'équipe de campagne de Timour Veyri, pour diffamation.
Guy Lefrand a décidé de porter plainte contre le tract de l'équipe de campagne de Timour Veyri, pour diffamation. © France 3 Normandie

"Salir et discréditer"

Tout est parti d'un tract. Le mercredi 24 juin 2020, des habitants d'Evreux ont reçu dans leur boite aux lettres un document de 8 pages de l'équipe de campagne du candidat socialiste. Rédigé sous forme de titre de presse, la Une affiche le visage du maire sortant Guy Lefrand (LR), avec la mention "Clos'Eure" en référence au célèbre tabloïd Closer.

À l'intérieur, le maire sortant est notamment accusé d'avoir utilisé de l'argent public à des fins privés. À la mairie d'Évreux, le prospectus n'a pas tardé à faire réagir.

Ce tract de huit pages fait état de nombreuses allégations et imputations de faits qui portent atteinte à mon honneur, à celui de mes proches et à mon équipe. Une campagne électorale se doit être propre et intègre (...). Utiliser la campagne pour salir, discréditer, régler ses comptes et jeter l’honneur des gens en pâture n’est pas l’idée que la liste « Pour vous, la liste des gens qui aiment Evreux » se fait de la politique.

Guy Lefrand, maire LR d'Évreux


De l'argent public à des fins privées ?

En page 2, sous la mention "cumulard", on apprend que Guy Lefrand aurait cumulé plusieurs fonctions politiques, et leurs salaires, depuis son premier mandat en 1994. L'équipe du candidat socialiste estime également que le maire aurait "financé les travaux du restaurant du golf municipal" de sa conjointe avec des fonds publics ou encore qu'il serait sous les coups d'une enquête judiciaire ouverte par le service régional de police judiciaire de Rouen. 

D'après l'équipe de campagne du maire sortant, contactée par la rédaction de France 3 Normandie, "aucune procédure judiciaire ne serait en cours contre Guy Lefrand" sur cette histoire de restaurant.

Tract Timour Veyri
Tract Timour Veyri © France 3 Normandie



Le candidat socialiste Timour Veyri défend quant à lui son tract en estimant que les éléments portés à la connaissance des électeurs sont de notoriété publique.

Ce document vise à rappeler le véritable bilan de Guy Lefrand. Il n'y figure que des éléments publics et bien connus des Ébroïciens sur les multiples affaires qui ont émaillé ces six dernières années.

Timour Veyri, candidat PS à la mairie d'Évreux

"Il s'agit, en quelque sorte, d'une revue de presse portant sur la durée de son mandat. Notre objectif, avec ce document, est d'éclairer nos concitoyens sur l'importance historique du scrutin qui se tiendra ce dimanche 28 juin. Il est normal que dans une campagne électorale, la vérité soit rappelée. Quant au reste, il s'agit des manoeuvres habituelles de Guy Lefrand pour intimider ses opposants."

À trois jours du scrutin, ces manoeuvres politiques changeront-elles la donne dans les urnes ? Réponse le dimanche 28 juin !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections justice société