La reprise du sport amateur pour les mineurs : un soulagement pour l'ALM d'Evreux

Emmanuel Macron a annoncé le 17 novembre vouloir ouvrir de nouveau les clubs amateurs pour les jeunes le 1er décembre, si les conditions sanitaires le permettent. Une nécessité pour l'ALM et ses jeunes adhérents. 
Grégory, âgé de 12 ans, s'entraîne normalement 3 fois par semaine eu sein de la section amateurs de l'ALM d'Evreux. Aujourd'hui, il n'a qu'une envie : pouvoir y retourner le plus tôt possible.
Grégory, âgé de 12 ans, s'entraîne normalement 3 fois par semaine eu sein de la section amateurs de l'ALM d'Evreux. Aujourd'hui, il n'a qu'une envie : pouvoir y retourner le plus tôt possible. © Patrice Cornilly - Image tirée d'une vidéo
Il patiente comme il peut en regardant des rediffusions de finales de NBA. Avant le 2ème confinement, Grégory Da Silva, âgé de 12 ans, s’entraînait 3 fois par semaine au basket, au sein de la section amateurs de l’ALM d’Evreux. Alors forcément, les matchs lui manquent

C’est passer du bon temps en jouant au basket avec mes amis, affronter des autres adversaires. Même si on perd, on sait qu’on va progresser. En fait, c’est jouer au basket. 

Grégory Da Silva, basketteur amateur

Meneur comme son grand-frère et comme avant son père, aujourd’hui assistant coach de l’équipe de Nanterre, Grégory joue au basket depuis ses 5 ans. Celui qui dirige le jeu en attaque peut encore dribbler dans son jardin. Mais il n’a qu’une idée en tête : revenir s’entraîner dans son gymnase. Un gymnase désert depuis 3 semaines
 

Ça sonne très creux. On est mercredi, il est 16h. Normalement ça grouille d’enfants sur le terrain et de parents dans les gradins. 

Antoine Dufy, entraîneur à l'ALM d'Evreux

Un "espoir" pour la section amateurs de l'ALM d'Evreux

Un soulagement pour ce club 

Le club amateur de l’ALM d’Evreux accueille près de 200 jeunes. Ils viennent notamment du quartier populaire de la Madeleine et s’entraînent souvent depuis des années dans cette association. "Ils ont des repères. On leur a enseigné des valeurs de collectivité, des valeurs sociales, tout cela est mis de côté pour l’instant", souligne l'entraîneur de l'ALM d'Evreux, Antoine Dufy. 

Les déclarations faites par Emmanuel Macron mardi 17 novembre sonnent donc comme un soulagement. A l'issue d'une visioconférence avec des acteurs du monde du sport, le président de la République a annoncé vouloir ouvrir de nouveau les clubs amateurs pour les mineurs le 1er décembre, si les conditions sanitaires le permettent. 
   

Pour les jeunes, c’est la lumière, c’est essayer d’avoir un peu d’espoir, une projection pour le mois de décembre.

Antoine Dufy, entraîneur à l'ALM d'Evreux

20% de licenciés en moins

Afin d'aider les clubs, le président de la République a annoncé également le lancement pour 2021 d'un "pass sport" pour un coût total de 100 millions d'euros. Les critères de cette aide destinée aux familles pour payer l'adhésion à un club ou acheter des équipements doivent encore être définis, a précisé l'Elysée.

Cette mesure attirera-t-elle de nouveaux adhérents à l'ALM d'Evreux alors que le nombre de licensiés a diminué de 20% cette saison ? Son entraîneur reste pour l'instant prudent. "La ville propose déjà un pass sport et si ce dispositif peut nous permettre d'attirer un plus large public, il faudra encore aller le chercher", signale Antoine Dufy. 
 
Afin d'accueillir de nouveau des mineurs, l'association sportive devra mettre en place un protocole sanitaire renforcé. Pour le moment, l'entraîneur ne sait pas encore dans quelles conditions les entraînements pourront reprendre ni si les compétitions pourront continuer.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport emmanuel macron politique coronavirus/covid-19 santé société confinement alm evreux basket-ball