Un surveillant et un détenu gravement blessés cette semaine à la prison de Val de Reuil

Deux scènes très violentes ont eu lieu cette semaine entre les murs du centre de détention de Val de Reuil dans l'Eure.  Force Ouvriere appelle le personnel à bloquer la prison, samedi 8 février. 
Archive
Archive © France 3 Normandie
Les deux agressions commises cette semaine au centre de détention de Val de Reuil ont été particulièrement sauvages et violentes.  

Une paire de ciseaux dans la gorge

La première a eu lieu en début de semaine lors d'une bagarre entre deux détenus, à l'atelier couture. La victime a reçu 6 coups de ciseaux (à la gorge, dans le dos et à l'avant-bras). Hospitalisée dans un état très grave, ses jours ne seraient plus en danger aujourd'hui, nous informe un représentant de Force Ouvrière. L'agresseur a été déféré ce vendredi devant le parquet d'Evreux pour "l'ouverture d'information judiciaire pour tentative de meurtre"

Un coup de stylo dans le menton

Ce matin, vendredi 7 février, à 8 heures 45, une nouvelle agression a été signalée.
Cette fois, c'est un surveillant de prison qui en a été la victime. Un détenu a refusé les palpations obligatoires avant d'aller en promenade et a réagi très brutalement en perforant le menton d'un surveillant avec un stylo. 
Le surveillant qui a été hospitalisé a porté plainte contre le détenu. 
Selon F.O. pénitentiaire qui nous communique ces informations, l'agresseur "est dangereux. Il a commis d'autres agressions dans d'autres établissements pénitentiaires". 
Blocage de la prison de Val-de-Reuil



Le ras le bol du personnel

Pour dénoncer cette situation, le syndicat majoritaire déjà cité a décidé d'appeler le personnel à bloquer l'entrée de la prison dès demain, à partir de 6 heures du matin.  Le centre de détention de Val de Reuil a une capacité de 819 places. 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence faits divers prison justice société manifestation économie social