VIDÉO. 80 ans après... Anne et Marcel Baudot, résistants d'Évreux, sortent de l'ombre

Vendredi 17 mai 2024 avait lieu l'avant-première d'un documentaire consacré à Anne et Marcel Baudot à la médiathèque d'Évreux. Les descendants de ce couple de résistants, qui a notamment contribué à sauver de nombreuses œuvres d'art pendant la Seconde Guerre mondiale, en ont profité pour redécouvrir une partie de leur histoire.

Ils sont dix. Dix petits-enfants et arrière-petits-enfants du couple Baudot. Et tous sont très émus de revenir sur les traces de leurs ancêtres, 80 ans après la libération. "On est fier, on a le même nom, on sent que c'est la famille, qu'autour d'Évreux il y a une vraie communauté, des gens passionnés et intéressés. Ça nous interpelle !", confie Yves Baudot, leur petit-fils.

Regardez le reportage de S. Letournel et E. Lombaert :

durée de la vidéo : 00h01mn49s
Sur les traces des Baudot ©S. Letournel & E. Lombaert / France 3 Normandie

Disparus de la mémoire collective

Première étape, dans l'ancienne bibliothèque de la ville. "Au premier étage et dans la lucarne, papa, maman et les 7 enfants, et dans les réserves de la bibliothèque, le soir, à partir de 1943, ils s'entraînaient à manier les armes", détaille Elodie Bocquet, cheffe du service Archives & Patrimoines à la ville d'Évreux.

Grâce à un don d'archives familiales en 2018, quatre carnets appartenant à Marcel Baudot et contenant les noms et faits d'armes de 5 000 combattants ont été collectés. Ils ont levé le voile sur certains mystères de l'histoire de la résistance euroise... Et ont nourri le documentaire "Anne et Marcel Baudot, au nom de l'Histoire" de Laurent Sylvestre, qui s'intéresse autant aux actions de Marcel qu'à celles de son épouse.

Ensemble, ils ont traversé cette sinistre période au contact direct des forces occupantes. Fonctionnaires le jour et partisans la nuit, ils ont développé des stratagèmes pour préserver le patrimoine d’Évreux et de l’Eure, au nez et à la barbe des soldats allemands. Anne et Marcel Baudot ont disparu de la mémoire collective, jusqu’à ce que leurs archives privées soient découvertes, il y a cinq ans.

"Redonner à Anne sa juste place"

Dans les mémoires, lui est connu, mais on ne connaissait pas l'action d'Anne. Pour nous qui lui succédons et pour la ville d'Évreux, c'est une volonté forte de choisir ce grand anniversaire pour redonner à Anne sa juste place.

Elodie Bocquet, cheffe du service Archives & Patrimoines à la ville d'Évreux

à France 3 Normandie

Si les faits de résistance de Monsieur sont ainsi déjà relativement connus des Ébroïciens, ceux de Madame tendent à moins l'être. Alors l'équipe patrimoniale de la mairie travaille à leur mise en lumière.

Marcel était à la tête d'un vaste réseau de résistants. Anne Baudot, de son côté, a contribué à évacuer des documents précieux des collections municipales, sauvant de nombreuses œuvres face aux pillages des Nazis. Certains de ces trésors sont par ailleurs à découvrir au musée d'Évreux. Grâce à elle, quasiment aucune œuvre patrimoniale de la ville d'Évreux n'a été perdue pendant la Seconde Guerre mondiale.

durée de la vidéo : 00h01mn36s
Une coproduction Sancho et Cie et France Télévisions ©Un film de Laurent Sylvestre

"Les caves du musée présentent une sorte de long boyau et ça va être la cachette idéale pour ces œuvres", nous raconte Marjolaine David, documentaliste au musée d'art, histoire et archéologie d'Évreux, dans le documentaire.

"Anne va y emmurer le buste de Philippe Rousseau et d'autres œuvres pour les protéger, mais également des livres de la bibliothèque qui échapperont aux autodafés des Allemands."

La supercherie est telle que la personne choisie pour récupérer les œuvres pour le compte des Allemands, Anne Baudot, est la même personne qui a emmuré ces œuvres et donc qui les a cachées.

Marjolaine David, documentaliste au musée d'art, histoire et archéologie d'Évreux

dans le documentaire "Anne et Marcel Baudot, au nom de l'histoire"

"Anne et Marcel Baudot, au nom de l’histoire" de Laurent Sylvestre, à découvrir jeudi 23 mai 2024 à 22h40 sur France 3 Normandie et disponible pendant un mois sur france.tv.

À l’occasion du 80ᵉ anniversaire du Débarquement, France 3 Normandie vous propose une programmation inédite et exceptionnelle. Les équipes se mobilisent pour que jamais ne s’éteigne le souvenir du Débarquement sur nos côtes normandes... 

Chaque jeudi, du 23 mai au 13 juin, France 3 Normandie propose Les Jeudis de l’HistoireDès 9h10, chaque jeudi, découvrez un documentaire suivi d'une émission spéciale, ICI, il y a 80 ans, à 10h10.

Les Jeudis de l'Histoire, ce sont également quatre soirées composées d’un documentaire inédit, suivi d’une émission spéciale réalisée par les équipes de France 3 Normandie, liée à la thématique du documentaire.

Le documentaire "Anne et Marcel Baudot, au nom de l'histoire" sera donc suivi d'une émission spéciale présentée par Laurent Quembre et consacrée à la Résistance normande.

Avec, en plateau :

À découvrir ce jeudi 23 mai à 23h30 sur France 3 Normandie et sur france.tv.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité