• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Pour faire face au manque de gynécologues, les sages-femmes assurent des consultations à l'hôpital d'Evreux

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Le département de l'Eure est le premier désert médical de France. La ville d'Evreux est par exemple confrontée à un manque cruel de gynécologues. Pour y faire face en partie, des consultations de suivi et de prévention sont assurées depuis le 18 janvier 2016 par des sages-femmes à l'hôpital.

Par Marie du Mesnil-Adelée

Evreux compte près de 50.000 habitants et... seulement trois gynécologues et quelques sages-femmes libérales en exercice. A l'hôpital, les spécialistes sont souvent concentrés sur les cas problématiques. Et tous les médecins traitants ne font pas de suivi gynécologique.

Le problème semblait insoluble...

Alors, depuis le 18 janvier 2016, des sages-femmes assurent des consultations de routine et de dépistage des cancers à l'hôpital d'Evreux. Elles y sont autorisées depuis 2009, par décret.

Un service disponible également à l'hôpital de Vernon depuis hier, mercredi 10 février 2016 et prochainement à Verneuil-sur-Avre.

Le reportage de Catherine Lecompte et Anne-Lise Havard (montage : Alban Vian), avec les interviews de :
  • Laurence Galeja, sage-femme à l'hôpital d'Evreux
  • Elise Machevin, chef de service gynécologie obstétrique à l'hôpital d'Evreux
  • Justine Noyon, patiente
Evreux : consultations de gynécologie par des sages-femmes

 

A lire aussi

Sur le même sujet

le résistant communiste Roland Leroy

Les + Lus