Insolite. Elle peint sur des crânes d'animaux

L'artiste Marine Goodmorning pratique son art sur un support plutôt inattendu : les crânes d'animaux. Rencontre à Verneuil d'Avre et D'Iton (Eure).
Marine Goodmorning transforme des crânes morbides d'animaux en des pièces colorées.
Marine Goodmorning transforme des crânes morbides d'animaux en des pièces colorées. © Jérôme Bègue / France Télévisions

Ses expositions surprennent tout autant que son art. Avec ses pinceaux et feutres acryliques, Marine Goodmorning transforme des crânes de gibiers morbides en une jolie œuvre d'art colorée. Têtes d'oiseaux, de taureaux, de phacochères ou encore de buffles, rien ne lui fait peur. "Globalement, les gens sont agréablement surpris. C'est vrai que ça peut paraître un peu glauque de dessiner sur des crânes d'animaux mais c'est pour leur donner une seconde vie et je fais des choses très fines", nous explique l'artiste. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marine Goodmorning (@marine.goodmorning)

Marine Goodmorning baigne dans le milieu artistique grâce à sa famille. "Mon grand-père était pâtissier-chocolatier et peignait beaucoup à l'huile. Ma tante était prof de dessin. J'ai aussi un cousin qui était dessinateur de bandes dessinées."

Depuis qu'elle est toute petite, elle dessine tout le temps et partout. Même la tondeuse de son jardin a fait les frais de son imagination débordante. "J'aime bien dessiner sur tout et n'importe quoi. C'est en me promenant par hasard sur une brocante que j'ai vu des crânes de chevreuil." 

Je me suis dit que ça pourrait être sympa de dépoussiérer ce qu'on voit chez nos grands parents et leur donner une seconde vie. 

Marine Goodmorning

Désormais, elle consacre tout son temps à son art : l'ornementation de trophées. En deux ans, elle s'est constituée une belle collection de crânes en tous genres. Pour se procurer sa matière première, elle continue d'arpenter les brocantes ou contacte les gardes-chasse. Il y a aussi les particuliers, de plus en plus nombreux à la confier des pièces.

Chacune de ses créations est unique et demande des heures de travail. "J'essaye de proposer des choses très fines qui font penser à de la porcelaine de Gien."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marine Goodmorning (@marine.goodmorning)

Le crâne de ses rêves ? "Au museum d'histoires naturelles, je trouverais mon bonheur sur une belle tête de dinosaure. Ca me fera plus de boulot mais pourquoi pas !"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite culture