• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

La maternité d'Evreux se prépare à accueillir les femmes qui auraient dû accoucher à la maternité de Bernay

Illustration / © France 3 Normandie
Illustration / © France 3 Normandie

Malgré une forte mobilisation de citoyens et d'élus depuis plusieurs mois, la maternité de Bernay fermera ses portes ce lundi 11 mars 2019. Les femmes accoucheront désormais à Lisieux ou à Evreux, les deux hôpitaux les plus proches.

Par Emmanuelle Partouche

Cela va représenter en moyenne 400 accouchements en plus pour les hôpitaux les plus proches. 

Depuis les menaces de fermeture en mars 2018, la maternité d'Evreux a déjà vu venir à elle une partie des femmes enceintes censées normalement accoucher à Bernay. Le site est en effet situé à 50 minutes de Bernay, contre 1h10 pour Vernon, qui dispose également d'une maternité de type 2 et 1h05 pour Rouen. 

Pour l'heure, salariés et syndicats sont sereins. Avec un peu plus de 2000 accouchements par an, l'activité générée par la fermeture de la maternité de Bernay représente une hausse de 5 à 7% par an. Elle se fera à moyens constants à Evreux. 6 lits supplémentaires pourront être mis à disposition si besoin.

L'essentiel des femmes semble pour l'heure s'orienter plutôt vers Lisieux, situé à 35 minutes de Bernay.

"La plus grosse difficulté serait d'accueillir des dames ayant fait des dizaines de kilomètre. Et donc d'accueillir davantage de stress et d'urgence que lorsqu'il y a des maternités de proximité."  Claire Bourillot, secrétaire FO du Centre hospitalier Eure Seine Evreux

 
La maternité d'Evreux se prépare à accueillir plus d'accouchements
 

La mobilisation n'aura pas suffi

La décision de fermer la maternité a été définitivement confirmée le 18 février 2019, par Agnès Buzyn.

La ministre de la Santé s'était expliqué ainsi :

 Nous prenons cette décision parce qu'aujourd'hui la liste de gardes est insuffisamment robuste. Elle ne repose que sur un seul professionnel et des intérimaires.

 


Depuis un an pourtant et les premières menaces de fermeture, des citoyens, des usagers de la maternité et aussi de nombreux élus se sont mobilisés pour défendre leur service public de proximité. Un collectif "Une Maternité à Bernay" avait même été créé pour mener le combat.

Parmi les nombreuses mobilisations, une action en justice menée par le maire de la commune et le syndicat FO Santé. En janvier dernier, à la suite d'une interview de la ministre de la Santé donnée sur notre antenne, ils ont assigné Agnès Buzyn devant la justice civile pour dénigrement. Une action symbolique pour mobiliser une fois encore l'opinion.
 

Le personnel de la maternité de Bernay avait même participé à un clip, "Baby Factory", accompagné par l'artiste Bradouchka.

 

Selon une étude de la Drees (service statistique des ministères sociaux), le nombre de maternités est passé de 814 en 1996 à 498 en 2016 en France métropolitaine.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus