Mesnil-en-Ouche : les ouvriers deviennent patrons !

A Mesnil-en-Ouche, dans l'Eure, 6 salariés de Beaumesnil Metallerie ont racheté leur entreprise... D'empoyés, ils sont devenu associés... et ça change tout !

 

Par MN

Lorsqu’ils ont appris la fermeture de leur entreprise en juillet 2019, les salariés n’ont pas accepté leur licenciement… « On s’est dit : comment on peut fermer une boîte alors qu’on a un carnet de commande de prêt de 2 millions d’Euros ? Nous, on connait notre boulot… On est ensemble depuis des années… A nous tous, ça peut marcher ! » explique Eric Gougeon.

6 des 7 salariés décident alors d’investir leur prime de licenciement dans le rachat du site. Ils sont passés d’ouvriers à patrons ! « Avant, on était salarié, on vivait un peu au jour le jour. Maintenant, en tant que dirigeant, on doit anticiper beaucoup de choses », rapporte Sandrine Alkalla.

On fait plus attention aux outillages 


Désormais en plus de la fabrication de portails, de clôtures ou de mobilier, les salariés assistent également à des réunions, parce que c’est la collectivité qui prend les décisions importantes. En fait, les méthodes de travail ont aussi connu des ajustements.
« On fait plus attention aux outillages, à tout ce qui est consommable… On fait plein de petits trucs qu’on ne faisait pas avant » explique Benjamin Alberto.

Aidés financièrement par Pôle Emploi, les associés ont fait le choix de ne pas se verser de salaire pendant un an, afin de se constituer une trésorerie. Les commandes sont là et les associés envisagent même d’embaucher prochainement un apprenti.
 
Mesnil-en-Ouche : les salariés rachètent leur métallerie
Reportage : F. Pesquet / E. Lombaert
 

Sur le même sujet

Les + Lus